BFMTV

Coronavirus: les indicateurs "sont plutôt favorables" dans le Rhône

Après trois semaines de déconfinement, la situation continue de s'améliorer dans les hôpitaux lyonnais, alors que les nouveaux cas sont peu nombreux dans le département.

"La situation s'apaise". Dans le Rhône, l'épidémie de coronavirus continue de faiblir depuis le début du déconfinement le 11 mai dernier. Et la crainte d'une deuxième vague de contaminations semble s'éloigner. "Nous avons très peu de nouveaux cas qui arrivent à l'hôpital", a confirmé ce jeudi matin Guillaume du Chaffaut, directeur général adjoint des Hospices civils de Lyon, au micro de BFM Lyon. 

"Nous sommes mobilisés pour que l'épidémie ne reparte pas, les indicateurs que l'on observe sont plutôt favorables", a-t-il ajouté, alors que l'ensemble des courbes sont à la baisse, grâce "au confinement et à la prudence des Français pendant le déconfinement". 

47 patients en réanimation

Dans les centres de dépistage lyonnais, l'affluence "est modérée", signe qu'il n'y pas "de nouvelle crue du nombre de cas", explique Guillaume du Chaffaut. Moins d'1% des tests effectués sur prescription médicale se révèlent ainsi positif au Covid-19. 

Toutefois, "il faut garder une grande prudence", a prévenu le responsable des HCL. "Nous avons encore environ 400 patients hospitalisés sur l'ensemble de notre territoire, c'est-à-dire dans le Rhône et le Nord-Isère. La bonne nouvelle, c'est que seulement une quarantaine sont en réanimation". 

Selon les donnés de Santé Publique France 451 personnes étaient prises en charge dans les hôpitaux du département mercredi, contre 479 mardi. Le nombre patients en réanimation a faibli également: Santé publique France en comptait 63 lundi, 58 mardi, contre 47 ce mercredi.

Au total, le coronavirus est à l'origine de 633 décès dans les hôpitaux du département depuis le début de l'épidémie.

Benjamin Rieth