BFMTV

Coronavirus: le bilan s'élève à 28.022 morts en France depuis le début de l'épidémie

Le bilan de l'épidémie a été revu à la baisse ce lundi, mais le nombre de personnes hospitalisées et admises en réanimation en raison d'une infection à Covid-19 continue de baisser en France.

Le nombre de victimes du coronavirus s'élève à 28.022 en France ce mardi soir, selon le dernier bilan communiqué par la direction générale de la Santé. Dans le détail, 17.714 personnes sont mortes en milieu hospitalier depuis le 1er mars (125 de plus ces dernières 24 heures), et 10.308 en Ehpad et autres établissements médico-sociaux. 

Interrogée, la DGS a précisé que ce nouveau chiffre "résulte d'ajustements dans la remontée des données en provenance des Agences Régionales de Santé". Il y a déjà eu à plusieurs reprises des problèmes avec les remontées des bilans en Ehpad depuis leur prise en compte à partir de début avril.

Baisse du nombre d'hospitalisations

18.468 personnes sont désormais hospitalisées sur le territoire pour une infection à Covid-19, dont 506 nouveaux patients ces dernières 24 heures. Cela représente 547 lits de moins par rapport à la veille.

1894 personnes sont, elles, hospitalisées en réanimation en France ce mardi soir, dont 69 nouveaux patients par rapport à lundi soir. Cela représente 104 lits de moins que la veille. 

143.427 cas sont désormais confirmés sur le territoire national, dont 524 de plus en 24 heures. Enfin, 62.563 personnes considérées comme guéries ont pu sortir de l'hôpital depuis le début de l'épidémie.

"Des changements de comportements observés"

"Il faut se faire tester au moindre doute" en se faisant prescrire un test par son médecin en cas de symptôme, a-t-il insisté, assurant que "déconfiner ne signifie pas la fin de l'épidémie". Interrogé sur une éventuelle hausse des contagions depuis le déconfinement, Jérôme Salomon a déclaré que "aujourd'hui nous n'avons pas ce signal".

"Mais il faut être très attentif parce que nous avons encore plusieurs jours de grande vigilance, nous avons des changements de comportements qui ont été observés, des gens ont repris progressivement le travail, le nombre de personnes dans les transports continue à augmenter, donc il faut savoir que la situation est évolutive, que nous avons un recul lié au délai d'incubation et que donc il faut rester extrêmement prudent", a-t-il insisté.

Enfin, le directeur général de la Santé a été interrogé sur l'objectif longtemps affiché par le gouvernement de pouvoir effectuer 700.000 tests par semaine, et qui n'en est pour l'instant qu'à la moitié avec environ 50.000 tests réalisés par jour, Jérôme Salomon a assuré que ce chiffre n'était en fait pas le "vrai objectif".

Jeanne Bulant