BFMTV

Coronavirus chinois: "trop tôt" pour déclarer une urgence internationale selon l'OMS

L'organisation, qui a reconnu la gravité de la situation en Chine, n'exclut pas "une urgence sanitaire mondiale" dans le futur.

Réunie depuis mercredi soir, l'organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé ce soir qu'il était "trop tôt" pour décréter que le virus apparu en Chine, qui a commencé à se répandre dans le monde, constituait une "urgence de santé publique de portée internationale."

"Ne vous y trompez pas, c'est une urgence en Chine. Mais ce n'est pas encore une urgence sanitaire mondiale. Cela pourrait le devenir", a déclaré lors d'une conférence de presse le directeur de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

"Aucune preuve de transmission interhumaine en dehors de la Chine"

Ce dernier a également tenu à rassurer, déclarant qu'il n'y avait pour l'instant "aucune preuve" d'une transmission entre humains en dehors de la Chine.

"Nous savons qu'il existe une transmission interhumaine en Chine, mais pour l'instant elle semble être limitée à des groupes familiaux et à des travailleurs de la santé qui s'occupent des patients infectés. Pour l'instant, il n'y a aucune preuve de transmission interhumaine en dehors de la Chine, mais cela ne veut pas dire que cela n'arrivera pas", a-t-il encore expliqué. 

De fait, le directeur a également fait voeu de mesures prises par la Chine pour confiner certaines villes où sévit le nouveau coronavirus seraient de "courte durée."

"Nous espérons qu'elles seront à la fois efficaces et de courte durée", a-t-il conclu.
H.S. avec AFP