BFMTV

Arrêt cardiaque : les gestes qui sauvent

1/ La victime s'écroule. Elle ne réagit pas et ne respire pas normalement. Demandez à quelqu'un de prévenir les secours d'urgence (le 15, le 18 ou le 112) et d'apporter immédiatement un défibrillateur automatisé externe. Faites tout cela vous-même si vous

1/ La victime s'écroule. Elle ne réagit pas et ne respire pas normalement. Demandez à quelqu'un de prévenir les secours d'urgence (le 15, le 18 ou le 112) et d'apporter immédiatement un défibrillateur automatisé externe. Faites tout cela vous-même si vous - -

On peut tous sauver des vies. En apprenant les gestes simples de secours, et notamment le fonctionnement d'un défibrillateur, chacun peut secourir une personne victime d'un arrêt cardiaque.

Chaque année, plus de 40 000 personnes, sportifs ou non-sportifs, jeunes ou personnes âgées, décèdent d'un arrêt cardiaque en dehors des milieux hospitaliers. Pour limiter cette hécatombe, une solution existe : le défibrillateur. Un appareil qui délivre un choc électrique à la victime, et augmente ses chances de survie. Depuis le 4 mai 2007, la loi autorise tout citoyen à les utiliser.

Des gestes simples qui peuvent sauver des vies

Pierre Carli, le directeur médical du SAMU de Paris assure qu'un défibrillateur à proximité et quelques minutes de formation pour le grand public peuvent suffire à sauver des vies.
Vous êtes témoin d'un malaise cardiaque, vérifiez tout d'abord si le coeur de la victime bat ou pas. S'il bat encore, c'est un malaise, et vous devez alors appeler le 18 (les pompiers) ou le 112 depuis un téléphone portable. Si au contraire, il a cessé de battre, c'est un arrêt cardiaque, il faut donc appeler le 15 (le SAMU) ou le 112 depuis un téléphone portable. Pour savoir quoi faire quand on est témoin d'un arrêt cardiaque, voir le schéma de la « chaîne de survie » ci-dessous.

Le défibrillateur vous guide

Joël Karechi est président de Philips France et Maghreb qui a mis au point un défibrillateur automatisé externe conçu pour pouvoir être utilisé sans connaissance médicale. Il insiste sur la simplicité d'utilisation de cet appareil : « ça a la taille d'un gros bouquin. L'appareil vous parle, vous guide. Ses 2 électrodes autocollantes sont très faciles à poser. Cela coûte environ 1500 euros et n'importe qui peut s'en procurer auprès des magasins spécialisés dans la vente de matériel médical, et sur internet. »

L'appareil analyse l'état du cœur du patient et, s'il a détecté un arrêt cardiaque, et uniquement dans ce cas, guide l'utilisateur pour déclencher la défibrillation sur simple pression d'un bouton. Il adapte le choc électrique délivré à la morphologie de la victime. Tout un chacun peut donc s'en servir sans danger ni pour les autres ni pour lui-même. Si le premier choc électrique ne suffit pas à faire repartir le cœur, le défibrillateur de Philips conseillera un massage cardiaque en donnant les consignes pour bien l'exécuter (où positionner ses mains, comment masser...), et ce jusqu'à l'arrivée des secours.

Comment utiliser un défibrillateur ?
Pour voir la vidéo, cliquez ici.

Juliette VINCENT, avec Yannick OLLAND