BFMTV

A quand les médicaments en grandes surfaces ?

-

- - -

Les Français se soignent de plus en plus tous seuls. De l'automédication à la vente de certains médicaments en grandes surfaces, il n'y a qu'un pas... dangereux ou pas ?

Lorsque vous achetez des médicaments sans ordonnance, vous pratiquez l’automédication. Autrement dit, vous ne passez pas par la case "docteur" pour vous soigner. Et vous êtes de plus en plus nombreux à le faire.
Le marché français de l'automédication continue en effet d'augmenter : + 4 % en 2007, après une augmentation de 8 % l'année précédente. Les trois médicaments les plus achetés par les français sans ordonnance sont les médicaments contre le rhume, Nurofen et Humex, et l'anti douleurs et fièvres, Doliprane.

Aujourd'hui, l'automédication représente 6 % du chiffre d'affaire du marché du médicament. Mais ce chiffre devrait encore augmenter, puisqu’au deuxième trimestre 2008, le gouvernement devrait autoriser les pharmaciens à placer ces médicaments devant le comptoir, en libre accès.

La grande distribution, elle, rêve de pouvoir à son tour vendre ces médicaments. Faut-il autoriser la vente de certains médicaments ailleurs qu'en pharmacie ? Des pays européens ont tenté l'expérience. En Italie, par exemple, les grandes surfaces peuvent désormais en vendre. Mais, pour Pascal Voisin, de IMS Health France, les conséquences de ce changement restent limitées. Le consultant spécialiste du marché de l'automédication note que « malgré une stratégie commerciale forte, la pénétration du marché reste relativement faible ».

Magali Flachaire est déléguée générale de l'Association Française de l'Industrie Pharmaceutique pour une Automédication Responsable. Elle est farouchement opposée à la vente des médicaments ailleurs qu'en pharmacie. Elle défend le « gage de sécurité et les conseils adaptés » qu’apportent les officines, qui sont, selon elle, en « nombre suffisant ».

La rédaction, avec Yannick Olland