BFMTV

Un violeur en série écope de 17 ans de prison à aix-en-provence

Un père de famille de 49 ans, reconnu coupable de sept viols en dix ans, a été condamné à 17 ans de réclusion criminelle par un tribunal d'Aix-en-Provence. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

Un père de famille de 49 ans, reconnu coupable de sept viols en dix ans, a été condamné à 17 ans de réclusion criminelle par un tribunal d'Aix-en-Provence. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé - -

MARSEILLE (Reuters) - Un tribunal d'Aix-en-Provence a condamné vendredi à 17 ans de réclusion criminelle un père de famille de 49 ans reconnu...

MARSEILLE (Reuters) - Un tribunal d'Aix-en-Provence a condamné vendredi à 17 ans de réclusion criminelle un père de famille de 49 ans reconnu coupable de sept viols en dix ans.

Cette peine a été assortie d'une peine de sûreté des deux tiers, correspondant à onze ans et huit mois.

La cour d'assises d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) a également condamné Jean-Jacques Prevost à se soumettre à sa sortie de prison à un suivi socio-judiciaire qui prévoit une injonction de soins et une interdiction de fréquenter les mineurs pendant dix ans.

Il a reconnu avoir violé sept jeunes filles âgées de onze à 23 ans entre janvier 1999 et mars 2009 et en avoir agressé deux autres.

L'avocat général, qui avait requis une peine de 18 ans de réclusion assortie d'une peine de sûreté de 12 ans, a qualifié le magasinier de "rapace et de prédateur".

La majorité des agressions se sont produites dans les quartiers du nord de Marseille, ainsi qu'aux abords de deux lycées de Marseille et d'Aix-en-Provence.

Père d'une fille née en 1988, Jean-Jacques Prevost a été confondu en juin 2009 grâce à l'installation d'une caméra à proximité des lieux habituels d'agressions. Son ADN a également été retrouvé sur les corps de plusieurs victimes.

Jean-François Rosnoblet, édité par Clément Guillou