BFMTV

UMP, chronique d'un désastre annoncé

Les Coulisses de la Politique, de Jean-François Achilli, du lundi au vendredi à 7h20 sur RMC

Les Coulisses de la Politique, de Jean-François Achilli, du lundi au vendredi à 7h20 sur RMC - -

L’UMP démarre ce vendredi matin à 8h trois jours de vote, sur fond de déprime, et de menace de banqueroute.

L’Autorité de supervision du congrès de l’UMP – ça fait peur - a donné hier jeudi le feu vert à ce scrutin informatisé.
Les adhérents vont décider si oui ou non ils veulent de nouveau voter en septembre prochain pour la présidence du parti. Il s’agit de l’épilogue du psychodrame Copé vs Fillon de décembre dernier.
Les opérations vont se dérouler jusqu’à dimanche 18h, sur ordinateur, ou dans des bureaux organisés dans les fédérations.

Encore un vote à l’UMP ! Combien d’électeurs concernés ?

Chiffre encore confidentiel : sur les 280 000 mille adhérents inscrits en décembre dernier, 150 000 mille sont aujourd’hui à jour de cotisation, dont 20 000 primo-adhérents. La direction actuelle de l’UMP, celle de Jean-François Copé, juge le chiffre encourageant, dans un contexte de déprime généralisée.

Tous n’iront pas aux urnes ce week-end ?

Bien au contraire ! Un haut responsable UMP, qui veut rester anonyme, table sur une très faible participation : « Tout le monde s’en fout », dit-il. « Le problème est que le code d’accès pour voter est le numéro de la carte d’adhérent. Le secrétaire départemental qui détient tous les listings peut faire ce qu’il veut ». La confiance règne…

Avec une menace d’ordre financier qui plane sur l’UMP…

La situation du parti, qui s’est endetté pour son nouveau siège, reste très tendue. L’UMP a fait un appel aux dons. Si le Conseil Constitutionnel, dans les jours qui viennent, en juillet, invalide les comptes de la campagne de Nicolas Sarkozy, ce seront près de 11 millions d’euros qui manqueront dans les caisses. « Le parti ne pourra pas l’absorber, il y aura un plan social à l’UMP, tragique avec l’année électorale qui s’ouvre », prévient un Filloniste qui se demande avec quoi le parti va mener campagne.

Il y a des chances que les adhérents réclament un nouveau vote ?

Franchement, non : les militants de l’UMP sont à bout de nerfs, et s’inquiètent de la montée du FN. Jean-Louis Costes, le nouveau député élu à Villeneuve-sur-Lot, a déclaré en réunion de groupe à l’Assemblée : « Ce n’est pas l’UMP qui a gagné dimanche dernier. Si je n’avais pas été bien implanté dans ma mairie et mon canton de Fumel, c’est le petit jeune du FN qui passait ». Face à la menace Marine le Pen, il y a de fortes chances que les adhérents restent à la maison ou aillent dire NON à un nouveau vote à l’UMP.

Ecoutez ici les Coulisses de la Politique de Jean-François Achilli de ce vendredi 28 juin.

Jean-François Achilli|||

Directeur de la Rédaction de RMC et éditorialiste RMC/BFMTV

Il intègre la rédaction de France Inter en 1998, puis le service politique en 2000, dont il prend la direction en septembre 2008. Il rejoint RMC en décembre 2012 comme directeur de la rédaction et éditorialiste RMC/BFMTV.

>> Suivez-le sur Twitter @jfachilli

Jean-François Achilli