BFMTV

Thème n°4 : Le pouvoir d’achat

BFMTV
C’est en matière de politique économique que le désaccord, entre le député du Pas-de-Calais et le gouvernement, est le plus sensible.

J-J B : Le pouvoir d’achat, préoccupation première des français : la Commission Attali propose une profonde libéralisation du marché du travail, vous la suivez ?
J L : Pour moi la question principale c’est la question de l’oxygène à mettre dans l’économie. Là ou je ne comprends pas la politique gouvernementale depuis quatre mois c’est qu’on ait gaspiller 15 milliards d’euros en exonérations diverses sans qu’il n’y ait d’effet à ma connaissance.

J-J B : Les heures supplémentaires défiscalisées par exemple, le Gouvernement attend beaucoup de cette mesure…
J L : J’aime tellement mon pays et je suis tellement désireux que l’on crée des emplois, que j’espère que cette mesure aura un peu d’efficacité, malheureusement j’en doute. J’aurai préféré une politique économique qui mobilise le pays, entraîne les investisseurs.

J-J B : Mais comment ?
J L : Il fallait que ces 15 milliards servent par exemple à encourager directement la recherche, l’innovation, la nouvelle technologie. Regardons autour de nous, si aujourd’hui le Japon, qui a connu une crise colossale il y a dix ans, est devenu l’un des pays les plus créatifs c’est parce qu’il s’est investi massivement dans la recherche.

J-J B : Mais on a pris 25 ans de retard dans ce pays, vous avez été au pouvoir.
J L : Je n’accepte pas qu’on fasse des mélanges. Que le Gouvernement Jospin n’ait pas investi assez c’est certain, mais il a investi beaucoup plus que les autres Gouvernements.

La rédaction-Bourdin & Co