BFMTV

Municipales à Hénin-Beaumont: le FN en tête au premier tour

La mairie d'Hénin-Beaumont, dans le Nord, pourrait être remportée par le PS, talonné par le FN (Photo d'illustration)

La mairie d'Hénin-Beaumont, dans le Nord, pourrait être remportée par le PS, talonné par le FN (Photo d'illustration) - -

LE MATCH DES MUNICIPALES - Au premier tour des élections municipales, le FN arrive en tête devant le PS à Hénin-Beaumont. Mais c'est la liste socialiste qui l'emporterait au second tour, selon un sondage CSA pour BFMTV, "Le Figaro" et Orange.

A deux mois des élections municipales, le Front national arrive en tête au premier tour à Hénin-Beaumont, mais est battu au second round, révèle mercredi un sondage CSA pour BFMTV. Voici, en détail, les enseignements de cette enquête.

> Le FN devant le PS au premier tour

A Hénin-Beaumont, 36% des sondés voteraient au premier tour pour la liste du Front national, emmenée par Steeve Briois, contre 34% seulement pour le Parti socialiste, emmené par le maire actuel Eugène Binaisse, révèle d'abord ce sondage. Le candidat UMP Jean-Marc Legrand ne récolterait que 8% des suffrages.

Au second tour, le socialiste reprendrait toutefois le dessus sur son adversaire du FN, avec 54% des intentions de vote contre 46% pour Steeve Briois.

Ce sursaut peut s'expliquer par la division de la gauche au premier tour, répartie sur cinq listes différentes. Ces cinq listes représentent en tout 56% des intentions de vote au premier tour.

> Les préoccupations des votants

Localement, la gauche reste fortement marquée par la condamnation de l'ancien maire socialiste Gérard Dalongeville pour détournement de fonds publics. Selon notre sondage, six électeurs sur dix souhaitent qu'à l'issue des prochaines élections l'action municipale change en pronfondeur, contre 31% qui privilégient la continuité.

Une majorité de sondés (59%) affirment également qu’ils voteront d’abord en fonction de considérations "purement locales", notamment les cadres et les professions intermédiaires (84%).

En revanche, les employés et les ouvriers (35%) envisagent plutôt de profiter de ce scrutin pour s’opposer au président de la République et au gouvernement. Le contexte national pourrait donc peser sur le score des listes de gauche.


> Steeve Briois "ne croit pas les sondages"

Le candidat du FN, Steeve Briois, rappelle sur BFMTV que "ce ne sont pas les instituts de sondages qui font les éléctions en France, ce sont les électeurs". "A chaque élection, les sondeurs viennent à Hénin-Beaumont, sondent les Héninois et nous crédident de 30 à 35% des voix, poursuit-il. Aux dernières municipales partielles, j'ai emporté 40% des voix. Les sondages se trompent!"

|||>> Méthodologie

Sondage exclusif CSA pour BFMTV, Le Figaro et Orange réalisé par téléphone du 13 au 14 janvier 2014, sur un échantillon représentatif de 502 personnes âgées de 18 ans et plus, inscrites sur les listes électorales à Hénin-Beaumont, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée).

Ariane Kujawski