BFMTV

Sondage: 7 sympathisants de droite sur 10 souhaitent que LR soit constructif face au gouvernement

Une majorité des Français, et plus encore des sympathisants de droite, plaident pour que Les Républicains adoptent une position constructive à l'égard de l'exécutif et refusent toute association avec le FN aux élections, selon un sondage Elabe pour BFMTV. Le favori pour la présidence de LR, Laurent Wauquiez, défend pourtant une ligne opposée.

Laurent Wauquiez, favori pour l'élection à la présidence des Républicains (LR) en décembre prochain, a récolté plus qu'assez de parrainages d'adhérents et d'élus pour pouvoir être candidat. Or, contrairement à lui, 7 sympathisants de droite sur 10 estiment que Les Républicains doivent adopter une position "constructive" à l'égard du gouvernement, selon un sondage Elabe "L'opinion en direct" pour BFMTV diffusé ce mercredi. En outre, 64% de l'ensemble des Français partagent cette ligne.

Les sympathisants Les Républicains rendent un écho "constructif" 

L'étude d'Elabe indique ainsi que 69% des sondés se situant à droite sont favorables à ce que Les Républicains se conduisent de manière "constructive" vis-à-vis du gouvernement, se réservant le droit même de soutenir certaines "lois et mesures du gouvernement". Ils sont même 71% à dire de même parmi les sympathisants des Républicains stricto sensu. Les tenants d'une "l'opposition ferme" au gouvernement, plus proches de la ligne de Laurent Wauquiez, ne sont que 30% à droite et 28% au sein du public du principal parti de droite. 

L'ensemble des Français rend un avis similaire sur cette question bien que légèrement moins tranché. 64% attendent des Républicains une approche "constructive" à l'égard du gouvernement, et 35% une "opposition ferme". Si l'on considère les différentes fractions de l'électorat français, seuls les sympathisants du Front national, à hauteur de 61%, seraient plus enclins à pousser Les Républicains à s'opposer fermement à la politique d'Emmanuel Macron. 

Les soutiens LR rejettent un accord avec le FN

L'institut Elabe a également exploré la relation entre LR et le FN. A la question: "Selon vous, quelle devrait être la position du parti 'Les Républicains' vis-à-vis du Front national?" 70% des soutiens de la droite ont choisi la proposition "ne pas conclure d’alliances avec le Front national aux élections locales et nationales". Et 72% des fidèles des Républicains abondent dans le même sens.

L'idée d'alliances ne séduit que 30% des sondés de droite et 28% des sympathisants Les Républicains. Là encore, la tendance est la même chez les Français en général. Selon 68% d'entre eux, il ne doit pas être question de s'associer à des élections à la formation frontiste pour Les Républicains, et ils ne sont que 31% à porter l'opinion inverse. 

L'institut Elabe fait cependant remarquer qu'à droite, la possibilité de s'appuyer sur le Front national est soumise à une certaine volatilité. Si la nécessité du maintien d'une distance a été longtemps dominante, les choses ont commencé à changer à compter de 2012. En 2014, c'est le souhait d'un accord qui atteignait 55% auprès des sympathisants UMP. Toutefois, en mai 2015, cette base favorable à un accord retombait déjà à 30%. Les réponses fournies par les personnes interrogés à ce sondage Elabe approfondissent donc ce sillon. 

Echantillon de 1002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Interrogation par Internet les 10 et 11 octobre 2017.

Robin Verner