BFMTV

Pour Le Pen, Hollande doit "tirer les conséquences" de son impopularité

BFMTV

Marine Le Pen persiste et signe. Silencieuse pendant une partie de l'été, la présidente du Front national a fait une rentrée remarquée, en affirmant qu'elle ne serait pas contre une cohabitation avec François Hollande en cas de dissolution.

Dans un entretien au Monde, Marine Le Pen accentue la pression sur le chef de l'Etat: "je ne remets pas en cause la légitimité du président. Mais il n'a plus la confiance du peuple, il doit donc en tirer les conséquences". Pour elle, le gouvernement Valls II "est un gouvernement de provocation. C'est surtout la dernière cartouche de Hollande avant une dissolution."

A. K.