BFMTV

Taxe de séjour: Hidalgo "regrette" la position du gouvernement

BFMTV

La maire de Paris Anne Hidalgo (PS) a "regretté" mercredi le refus du gouvernement de relever le plafond de la taxe de séjour, se félicitant toutefois que les discussions puissent reprendre à la rentrée.

L'Assemblée nationale a adopté dans la nuit de mardi à mercredi un amendement du gouvernement supprimant le relèvement de ce plafond, qu'elle avait pourtant approuvé en première lecture. Le même sort a été réservé mercredi à une taxe de séjour supplémentaire de deux euros par nuitée en Ile-de-France, destinée à financer les transports franciliens.

"Je regrette la position adoptée par le gouvernement à l'occasion des discussions sur le projet de loi de finances rectificative portant sur la modernisation de la taxe de séjour (...) alors même que cette dernière n'a pas été réévaluée depuis plus de dix ans", déclare Mme Hidalgo dans un communiqué.

D. N. avec AFP