BFMTV

DOCUMENT BFMTV - Les textes que Cambadélis va soumettre au PS

Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS.

Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS. - AFP

Après plusieurs mois de suspense, le patron du PS Jean-Christophe Cambadélis va proposer samedi aux socialistes, l'organisation, fin janvier, d'une primaire de la gauche de gouvernement en vue de 2017.

Jean-Christophe Cambadélis veut remettre de l'ordre au Parti socialiste. Le patron de Solférino, qui doit affronter un Conseil national ce samedi va faire voter par les instances du PS deux textes : l'un réglant la question de la primaire à gauche et l'autre menaçant les frondeurs aux velléités de motion de censure. 

Le 11 mai, 26 députés PS ont tenté de déposer une motion de censure pour faire chuter le gouvernement, en joignant leurs signatures à celles de députés écologistes, communistes ou non inscrits. A deux signataires près (56 au lieu des 58 requis), cette initiative n'a pas abouti.

Saisie par Jean-Christophe Cambadélis, la Haute Autorité éthique du PS a rendu le 13 juin un avis où elle a jugé que les frondeurs ont commis un "acte politique contraire au principe de solidarité et à la règle de l'unité de vote" édictés par les statuts du PS. Elle a toutefois observé que "la tentative de motion de censure ne doit pas être considérée comme une motion de censure".

Le Conseil national du PS sera invité samedi après-midi à voter sur une résolution promettant des "sanctions" aux députés PS qui voteraient une motion de censure contre le gouvernement, sans préciser leur nature.

Concernant la primaire, la résolution stipule que :

"Faute de soutien des verts et du PCF à une primaire de toute la gauche, le Parti socialiste décide d'organiser une primaire ouverte aux acteurs de la Belle alliance Populaire et tous ceux qui soutiendraient la démarche.

Il reste disponible pour une primaire de toute la gauche les deux premières semaines de décembre comme cela avait été envisagé".

K. L. avec Thomas Soulié