BFMTV

Cambadélis dénonce le comportement "scandaleux" du patron d'Alcatel-Lucent

La rémunération que s'apprête à toucher le directeur général d'Alcatel-Lucent pour son départ fait polémique. Jean-Christophe Cambadélis a dénoncé dimanche soir sur BFMTV le comportement "scandaleux" de Michel Combes. Le premier secrétaire du Parti socialiste a même lancé un appel au Medef qui doit condamner cette attitude "s'il veut être crédible".

Michel Combes va quitter son poste le 1er septembre en recevant 4,5 millions d'actions sur trois ans, selon des documents officiels cités par le JDD, qui chiffre ces "primes" de départ à 13,7 millions d'euros. 

"Michel Combes a modifié un certain nombre de dispositifs"

"C'est scandaleux parce qu'en plus, si j'ai bien compris, Michel Combes a modifié un certain nombre de dispositifs de son entreprise pour pouvoir toucher cet argent", a déclaré Jean-Christophe Cambadélis lors de l'émission BFM Politique-RMC-Le Parisien.

"Je lance un appel à monsieur Gattaz. Je voudrais que le Medef prenne position publiquement et dise ce qu'il pense. Parce qu'on ne peut pas demander à l'État d'un côté, aux Français de l'autre, de faire des efforts, et ne rien dire quand on est confronté à de telles attitudes inadmissibles dans une France qui souffre", a poursuivi le député de Paris.

"Le Medef, s'il veut être crédible, doit prendre position publiquement en dénonçant cette situation", a insisté Jean-Christophe Cambadélis. 

la rédaction avec AFP