BFMTV

Qui sont les sénateurs qui ont sauvé Dassault?

L'industriel Serge Dassault est mis en cause dans une enquête sur de possibles achats de vote à Corbeil-Essonnes

L'industriel Serge Dassault est mis en cause dans une enquête sur de possibles achats de vote à Corbeil-Essonnes - -

Sauvé par un vote du bureau du Sénat, l'industriel peut-il remercier un socialiste? Tous dans la majorité affirment pourtant avoir voté la levée, ce qui est mathématiquement impossible.

Serge Dassault a de nouveau échappé mercredi, à la levée de son immunité parlementaire. Reste désormais une question à laquelle il sera difficile de répondre: qui a bien pu sauver le sénateur de l'Essonne? Au terme d'un vote secret, par 13 voix contre 12, et une abstention, le bureau du Sénat a offert un sacré coup de pouce à l'industriel mis en cause dans une enquête sur de possibles achats de vote à Corbeil-Essonnes.

Conclusion, dans ce bureau composé de 26 membres - 14 à gauche (dont 9 PS) et 12 à droite - il a manqué deux voix à la gauche. Les trois communistes ont voté la levée, a assuré la présidente de leur groupe Eliane Assassi. La socialiste Marie-Noëlle Lienemann, elle, a affirmé qu'il n'y avait "pas eu de loupé chez les socialistes" , précisant pour sa part avoir voté la levée.

"J'ai voté la levée", a déclaré le très l'écologiste Jean Dessessard, comme pour se dédouaner d'une chasse aux sorcières à venir. Mais qui donc alors?

"Révoltant", "déplorable"

"Je soupçonne Jean Desessard" car "il est proche de Jean-Vincent Placé, qui entretient lui-même des rapports personnels avec Dassault", a confié un socialiste au Nouvel Observateur. Une version démentie par les différents protagonistes.

Reste qu'à la direction du PS on juge ce vote "déplorable", cette décision "révoltante" quand du côté de l'UMP et de l'UDI, s'il n'est pas certain que tous aient voté contre la levée, on s'abstient de commenter une situation qui met la majorité dans l'embarras.

Reste donc à suivre l'évolution du Tumblr "Qui a sauvé Dassault?" qui recense les positions officielles des sénateurs concernés...

Samuel Auffray