BFMTV

"On a eu des moments d'incompréhension": Collomb revient sur sa relation avec Macron

Invité de BFM Lyon ce mardi, l'actuel maire de Lyon est revenu sur l'évolution de sa relation avec le président de la République, après avoir scellé un accord avec Les Républicains pour le second tour.

En s'alliant avec Les Républicains en vue du second tour des élections municipales et métropolitaines, Gérard Collomb s'est attiré les foudres de La République en Marche (LaREM). Le parti présidentiel l'a depuis privé de son investiture. De même pour Yann Cucherat, son poulain en politique, toujours en course pour la mairie de Lyon.

Invité sur le plateau de BFM Lyon, le maire de Lyon a raconté s'être entretenu avec le président de la République par téléphone.

"Pas sur cette décision (de s'allier avec LR, ndlr), a évacué l'actuel maire de Lyon. Simplement pour lui dire ce que je pensais de la situation de la France et comment on pouvait faire en sorte que notre économie redémarre."

Emmanuel Macron a-t-il pris le ralliement de son ancien ministre de l'Intérieur, l'un des piliers de La République en Marche, comme une trahison? Gérard Collomb a botté en touche. 

"On a eu des moments d'incompréhension, autrement je ne serais pas parti du gouvernement", s'est contenté de répondre l'édile.

Et Gérard Collomb de reprendre la célèbre formule d'Emmanuel Macron:

"Mais en même temps, dans la situation dans laquelle nous sommes, il faut essayer de construire une union, en tout cas des convergences, pour faire en sorte que notre pays redémarre. On dit que la crise actuelle peut être pire que la crise des années 30. On sait ce qu'elle a engendré dans le monde, et en Europe en particulier. Je ne veux pas que nos enfants connaissent cela".
Florian Bouhot