BFMTV

Nathalie Kosciusko-Morizet veut supprimer la fonction de Premier ministre

-

- - AFP

La candidate à la primaire des Républicains veut réformer en profondeur la Vème République. Déjà favorable à une "transformation radicale" de la Constitution, NKM veut également changer la forme actuelle des gouvernements successifs.

"Avec le temps, notre régime s'est 'présidentialisé'. Autant en prendre acte en supprimant la fonction de Premier ministre. Le président de la République deviendrait ainsi le chef du gouvernement, avec une équipe resserrée de dix grands ministres" explique Nathalie Kosciusko-Morizet dans une interview accordée au Parisien.

La députée de l'Essonne n'est pas la première à faire une telle proposition. Comme le rappelle Le Lab, Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale, ou Karine Berger (PS) ont eux aussi exprimé leur volonté de faire disparaître cette fonction.

NKM va plus loin en proposant aussi la suppression d'un tiers des postes d'élus. "On irait vers 200 sénateurs et 400 députés", précise-t-elle au Parisien.

P.A.