BFMTV

Municipales à Paris: malgré un agenda "chargé", Buzyn a "envie de rejoindre la campagne" de Griveaux

Agnès Buzyn sur le plateau du Grand Jury ce dimanche.

Agnès Buzyn sur le plateau du Grand Jury ce dimanche. - SILVERE GERARD/AGENCE1827/RTL

En première ligne face aux inquiétudes suscitées par l'épidémie du coronavirus chinois, la ministre de la Sante s'est déclarée également concernée par les municipales à Paris.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a assuré ce dimanche avoir "envie de rejoindre la campagne" de Benjamin Griveaux aux municipales à Paris, se disant "en discussion" avec le candidat de LaREM.

"Le projet de Benjamin Griveaux est un bon projet, il a énormément travaillé, il est légitime, il a des propositions très concrètes", a-t-elle déclaré sur le plateau du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. "Donc j'ai envie de rejoindre la campagne de Benjamin Griveaux", a-t-elle ajouté, alors qu'elle avait jusqu'ici laissé planer le doute sur son engagement aux municipales. 

"Paris, c'est ma ville. J'y suis née, j'y ai habité pratiquement toute ma vie", a déclaré Agnès Buzyn, disant avoir "des choses à apporter" et "plein d'idées" notamment sur les questions de solidarités, de santé et d'accès aux soins. Elle a, par ailleurs, affirmé ne pas être "satisfaite" de la gestion de la ville de Paris "aujourd'hui". 

Buzyn souhaite que Villani rejoigne Griveaux

La ministre a cependant reconnu que les discussions avec l'ancien porte-parole du gouvernement étaient "aujourd'hui en pause" en raison de son agenda "ministériel chargé", citant la crise à l'hôpital, la réforme des retraites et "surtout" le coronavirus. "Je préfère être concentrée sur mes dossiers ministériels", a-t-elle précisé.

Interrogée sur la candidature dissidente du député LaREM Cédric Villani, elle a dit souhaiter qu'il rejoigne la campagne de Benjamin Griveaux.

"Là, je trouve que ça entraîne une cacophonie qui nuit à la capacité [...] de la République en marche d'être efficace pour Paris et notamment de remporter la mairie", a-t-elle commenté. 
C.Bo. avec AFP