BFMTV

Loi sur le mariage homo validée: la déception de Barjot et Boutin

Le combat de Frigide Barjot n'a pas permis de convaincre les Sages du Conseil constitutionnel.

Le combat de Frigide Barjot n'a pas permis de convaincre les Sages du Conseil constitutionnel. - -

Le Conseil constitutionnel a validé la loi sur le mariage homo. Pour les détracteurs de ce projet, la déception est grande, mais pour les autres, la victoire l'est tout autant.

La décision du Conseil constitutionnel est tombée: les sages valident totalement la loi ouvrant le mariage et l'adoption à deux personnes de même sexe.

Frigide Barjot, leader du mouvement contre le mariage homo, a estimé sur BFMTV qu'il s'agissait "d'un changement de civilisation, de République". "Nous nous attendons malheureusement à voir la loi promulguée dans la foulée, [...] au mépris de huit mois de campagne pour dire au président que les Français ne veulent pas changer de régime, et veulent que le mariage continue de garantir la filiation humaine et l'identité de chacun."

Christine Boutin, présidente du parti Chrétien démocrate, a elle aussi laisser deviner sa déception sur BFMTV. "J'affirme solennellement que le Conseil constitutionnel a pris un avis d'opportunité politique et non pas un avis en droit", a-t-elle commenté. "La résistance est en marche dans ce pays."

>> Voir sa réaction en vidéo

Premières demandes de mariage dès la semaine prochaine?

La Garde des sceaux Christine Taubira, principale architecte du mariage homo, s'est "réjoui de la décision d’apaisement et de sagesse du Conseil Constitutionnel", et estime désormais que "toutes les conditions sont maintenant réunies pour que, dès sa promulgation, cette loi d’égalité citoyenne puisse être appliquée sur l’ensemble du territoire national".

Erwann Binet, rapporteur du projet de loi à l'Assemblée, a confié sa satisfaction sur BFMTV, mais s'est dit "qu'à moitié surpris". "Nous avions beaucoup travaillé pour anticiper des risques éventuels, mais nous étions quand même dans l'attente, donc c'est un grand soulagement." Concernant le calendrier, il a rappelé que le président "promulguerait très rapidement" la loi. "Dans les prochaines heures, lundi ou mardi, les gens pourront aller en mairie" déposer leurs demandes pour programmer leur mariage.

>> Voir son explication de calendrier en vidéo

"Un beau jour pour l'égalité"

"La fierté des députés socialistes", c'est Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée, qui l'a évoqué, nommant son communiqué "Un beau jour pour l'égalité". "Comme à chaque moment de l’Histoire où la République doit se mettre en concordance avec la réalité de la société, la gauche est au rendez-vous. Nous avons fait un pas de plus pour la liberté et l’égalité."

Noël Mamère, maire de Bègles, qui fut le premier à célébrer un mariage homo en 2004, rappelle dans un sourire sur BFMTV que grâce à cette loi, "deux hommes ou deux femmes pourront dire: 'Je n'ai pas envie de me marier'".

Roselyne Bachelot n'a pas tardé non plus à faire connaître sa joie, sur Twitter, alors que la majorité de sa famille politique a pourtant oeuvré contre ce projet de loi.

Youpeeeeee la loi sur le mariage est validée ! Quel bonheur :-)))))
— Roselyne Bachelot (@R_Bachelot) 17 mai 2013
Alexandra Gonzalez avec David Namias