BFMTV

Des jeunes UMP et FN fêtent ensemble le réveillon et l'affichent sur Facebook

Marianne a reproduit des clichés publiés sur le Facebook d'une militante FN où on la voit fêter le nouvel an avec Florian Philippot et des responsables UMP.

Marianne a reproduit des clichés publiés sur le Facebook d'une militante FN où on la voit fêter le nouvel an avec Florian Philippot et des responsables UMP. - Capture d'écran Marianne.fr

Le président des jeunes de la Droite populaire, un courant de l'UMP, et des conseillers nationaux du parti ont fêté le nouvel an avec des personnalités du FN. Les clichés ont été postés sur Facebook par l'une des intéressés.

La frontière historique entre UMP et FN semble avoir sauté du côté de la jeunesse. Comme le révèle Marianne, plusieurs responsables des jeunes de l'UMP ont fêté le passage à la nouvelle année chez une jeune militante du FN, lors d'une soirée privée. Soirée à laquelle Florian Philippot, le vice-président du Front national, a d'ailleurs fait une apparition.

"Les Kelly's boys!"

Ce rapprochement aurait pu rester de l'ordre du privé si la jeune femme qui organisait la soirée, Kelly Efenji (comme FNJ, le Front national jeunesse, ndlr), très active sur les réseaux sociaux, n'avait pas posté les clichés sur son profil Facebook, en les laissant accessibles à tous...

Sur l'une d'elles, effacée depuis mais reproduite par Marianne, on voit la jeune femme poser notamment avec Pierre Gentillet, président des jeunes de la Droite populaire, (courant de l'UMP, ndlr), et Jordan Bardella, responsable FN en Seine-Saint-Denis. En légende, on peut y lire: "Les "Kelly's boys", comme dirait Floflo !" (Floflo désignant Florian Philippot, ndlr).

"Inadmissible"

Une complicité relativement gênante pour certains reponsables de l'UMP, qui se sont empressés de la condamner. "Les choses sont très claires. Aucun rapprochement entre l'UMP et le Front national. On va leur parler, qu'ils nous expliquent pourquoi cette soirée", a notamment expliqué à Marianne Stéphane Tiki, président des Jeunes UMP.

Sur Twitter, Jérémy Visconti, délégué national des jeunes UMP, a également manifesté sa désapprobation.

Le principal intéressé, lui, ne s'est pas démonté. Joint par le Lab, Pierre Gentillet, président des jeunes de la Droite populaire, assume totalement la soirée, y compris les discussions qu'il a eu avec Florian Philippot à cette occasion. "C'est un non-événement. J'ai le droit de fréquenter qui je veux, de traîner avec qui je veux. Je n'y suis pas allé par proximité idéologique.". Sur Twitter, il avait déjà réagi à la question, préférant l'ironie à la franchise.

Alexandra Gonzalez