BFMTV

Avec ses 5.100 euros par mois, Henri Guaino ne parvient à "rien mettre de côté"

Henri Guaino à l'Assemblée nationale en juin 2014

Henri Guaino à l'Assemblée nationale en juin 2014 - François Guillot-AFP

Interrogé sur son salaire de député de 5.100 euros net par mois, Henri Guaino a assuré ne pas parvenir à mettre de l'argent de côté en raison de ses "charges" et de son "train de vie". Une déclaration qui passe mal auprès de nombreux internautes.

Les fins de mois sont difficiles aussi pour les politiques. C'est ce qu'a assuré Henri Guaino, député Les Républicains, ce jeudi sur LCI. Malgré son salaire plus de quatre fois supérieur au Smic, l'élu des Yvelines assure qu'il ne parvient pas à économiser.

Interrogé sur le montant qu'il met de côté chaque mois, le journaliste évoquant son salaire de 5.100 euros - 5.357 euros net mensuels selon le site de l'Assemblée nationale - l'ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy a déclaré "rien", évoquant ses charges et le coût de la vie en région parisienne.

"Moi, j'ai commencé ma carrière d'élu à 50 ans passés. À 50 ans passés, vous avez des charges. J'habite à Paris (...). Je ne suis pas élu dans la Creuse ou en Corrèze, les loyers sont beaucoup plus élevés. Le train de vie que j'avais, même en le réduisant, il pèse plus lourd." 

"J'assume ce que j'ai dit"

Contacté dans la soirée par BFMTV.com, Henri Guaino a indiqué ne pas comprendre "cette effervescence". "On me pose une question, je réponds", "j'assume ce que j'ai dit", a-t-il déclaré, ajoutant "si ça ne plaît pas, ça ne plaît pas".

"Quand on me demande si les élus sont bien payés, je réponds 'non', je ne vois pas ce qu'il y a de choquant, je ne vois pas ce qu'il y a de problématique. Il y en a qui s'en tirent beaucoup mieux, qui font des sociétés de conseil. Je veux bien ne pas être payé si on me laisse travailler à côté." 

L'Assemblée nationale précise qu'il "est interdit à un député, en cours de mandat, de commencer à exercer une activité de conseil".

L'élu LR a également réagi sur sa page Facebook, dénonçant "une hystérie démagogique". Il a assuré qu'il ne se plaignait pas mais que compte tenu d'où il venait, il n'avait pas "de leçon à recevoir de quiconque sur les difficultés de la vie des classes populaires".

"Il va finir aux Restos du cœur"

Pour rappel, le salaire minimum s'élève à 1.480 euros brut, soit 1.153 euros net par mois. Pour un montant horaire brut de 9,76 euros contre 9,67 euros en 2016. Un salaire qui concerne 1,6 million de personnes, selon les chiffres du ministère du Travail.

De fait, les propos d'Henri Guaino n'ont pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux. S'il a précisé lors de l'interview être "l'un des rares dans (sa) famille politique à défendre ceux qui gagnent peu", ses propos sur les salaires insuffisants des députés ont suscité un torrent d'indignations.

Ce qui a valu au site parodique Le Gorafi de retweeter un article publié en 2013: "Henri Guaino avoue avoir recours à la Soupe populaire 'une ou deux fois par semaine'".

En effet, ce n'est pas la première fois qu'Henri Guaino évoque les salaires des politiques. En juillet 2013, il avait déclaré que les élus français étaient "très mal payés". "On travaille dans des conditions déplorables, à cela s'ajoutent les soupçons. Le climat est vraiment pourri", déclarait-il. 

Pourtant, en plus des 7.142 euros brut par mois, le député peut également compter sur son indemnité représentative de frais de mandat, soit 5.805 euros brut

Céline Hussonnois-Alaya