BFMTV

Le PS en France : l'histoire en chiffres

-

- - -

Parti leader de la gauche depuis les années 70, le PS a connu des hauts et des bas. Quelle fût sa place dans le pays ? Retour sur l'histoire d'un parti qui, aujourd'hui encore, peine à se reconstruire.

[Retour au sommaire]

Héritier de la SFIO, le Parti Socialiste a été fondé en 1971 lors du Congrès d'Epinay. C'est à cette occasion que François Mitterrand en devient le Premier Secrétaire, préparant un programme commun avec le Parti Communiste Français. S'il est battu en 1974 à l'élection présidentielle par Valéry Giscard d'Estaing, le PS remporte plusieurs succès aux élections locales. C'est en 1981 que François Mitterrand entre à l'Elysée, pour deux septennats. Durant les années Mitterrand, la gauche connaît deux périodes de cohabitation : de 1986 à 1988, puis de 1993 à 1995.

Lorsque François Mitterrand quitte l'Elysée en 1995, Lionel Jospin est le candidat du PS à la présidentielle. Battu par Jacques Chirac, il prend la tête du PS qu'il mène à la victoire aux législatives de 1997. Jospin entre alors à Matignon, où il reste jusqu'en 2002 alors qu'il est candidat aux présidentielles. A la surprise générale, il est éliminé eu premier tour et quitte un PS en crise. François Hollande, qui dirige le parti depuis 1997, doit alors reconstruire et obtient plusieurs succès aux élections locales, notamment les Régionales de 2005. Lors de l'élection présidentielle de 2007, c'est Ségolène Royal qui est la candidate du PS. Elle perd au second tour face à Nicolas Sarkozy. Après cette échéance, François Hollande annonce sa volonté de ne pas briguer un nouveau mandat de Premier Secrétaire et la course à sa succession s'ouvre, en attendant le Congrès de Reims de novembre 2008.

Le PS en chiffres

- 233 000 : c'est le nombre d'adhérents que revendiquait le PS en septembre dernier
- 15 ans : l'âge minimum pour adhérer au parti
- 14 : le nombre de régions présidées par un membre du PS
- 46,94% : le score de Ségolène Royal lors de la présidentielle 2007
- 204 : le nombre de membres du conseil national, le « parlement » du parti
- 54 : le nombre de membres du bureau national, la « direction » du parti

La rédaction