BFMTV

Le député Thierry Mariani dit "merci" aux électeurs de gauche participant à la primaire de la droite et du centre

Thierry Mariani lors d'un meeting en Russie en 2015.

Thierry Mariani lors d'un meeting en Russie en 2015. - KIRILL KUDRYAVTSEV - AFP

Le député "Les Républicains" Thierry Mariani a remercié fort ironiquement les électeurs de gauche participant à la primaire de son camp. Il rappelle que les deux euros versés pour prendre part au scrutin pourront servir à la prochaine campagne présidentielle.

Le député élu par la onzième circonscription des Français de l'étranger (Asie, Europe de l'est, Pacifique), Thierry Mariani, est d'humeur taquine en ce dernier jour de primaire de la droite et du centre.

Ce parlementaire russophile et très proche de François Fillon, dont il partage la vision de la politique internationale, a voulu remercier à sa façon les électeurs de gauche votant pour départager son candidat et Alain Juppé, ce dimanche. En plus de signer une "Charte de l'alternance", ceux-ci doivent, comme tous les électeurs, verser deux euros.

Deux euros, c'est peu individuellement mais multiplié par des millions d'électeurs, la somme récoltée devrait faire les affaires de l'opposition.

"Aucun impact sur le résultat mais leurs deux euros financeront nos présidentielles", nargue ainsi Thierry Mariani.

L'excédent servira à la campagne présidentielle du vainqueur

Plus précisément, les deux euros demandés à chaque votant et à chaque tour de scrutin doivent déjà éponger les frais de la primaire de la droite et du centre. Mais, comme le précisent les règles de celle-ci, l'éventuel excédent sera "reversé à la campagne présidentielle du candidat désigné".

Or, à partir de deux millions d'électeurs mobilisés par tour, le suffrage est censé être rentabilisé. Au premier tour, la primaire avait déjà amené aux urnes plus de quatre millions de votants.

EN DIRECT : le résultat de la primaire de la droite et du centre sur BFMTV.com

R. V.