BFMTV

Le "bordel": Le Foll appelle Macron à "trouver des solutions plutôt qu'un slogan"

Stéphane Le Foll, député Nouvelle gauche de la Sarthe, était ce jeudi matin l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC. Il publie La première graine (Calmann-Lévy), un plaidoyer pour l'agro-écologie.

Invité jeudi matin sur BFMTV et RMC, Stéphane Le Foll appelle Emmanuel Macron à "trouver des solutions plutôt que de renvoyer au travers d'un slogan chacun à sa propre responsabilité", après les propos polémiques du président de la République mercredi en Corrèze.

"Emmanuel Macron a dit ce qu'il pensait", estime l'ancien porte-parole du gouvernement Valls. "Il y a des endroits où la mobilité (professionnelle, NDLR) peut se faire, elle n'est jamais facile à faire. Moi j'entends aussi dans ma circonscription des gens (des employeurs, NDLR) qui disent 'je cherche des gens et je ne trouve pas', c'est un sujet récurrent. En même temps, dire quand on est président de la République 'au lieu de foutre le bordel, ils feraient mieux de chercher du boulot', ça ramène tout ça à un rapport qui n'est pas la réalité".

"Quand on est président de la République", conclut Stéphane Le Foll, "on sait qu'entre ceux qui, à GM&S, défendent leur emploi, et la fonderie d'Ussel où il y a un besoin pour trouver des salariés, il faut faire l'adéquation nécessaire, et pas de renvoyer à une responsabilité individuelle, parce qu'il y aurait le 'bordel' à un endroit, de dire 'vous n'avez qu'à aller chercher du boulot au lieu de foutre le bordel'".

A.L.M.