BFMTV

La laïcité et le burkini font monter la température du débat présidentiel

Lors du débat présidentiel, les candidats se sont opposés sur la laïcité et le burkini.

Lors du débat présidentiel, les candidats se sont opposés sur la laïcité et le burkini. - Capture d'écran TF1

Lors de la première partie du débat, la question de la laïcité et du burkini ont donné lieu à de vifs échanges, en particulier entre Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon.

Lors de la première partie du débat présidentiel ce lundi soir, les candidats ont été appelés à définir la place de la laïcité au quotidien. Une séquence qui a donné lieu à des échanges tendus, notamment lorsque Marine Le Pen a amené dans la discussion la question du burkini.

"La laïcité est un bouclier, en aucun cas une arme qui pointe du doigt", a d'abord estimé Emmanuel Macron. Une idée partagée par Jean-Luc Mélenchon.

"Peut-être faudrait-il qu’elle ne serve pas de prétexte pour s’en prendre à une religion, pour être clair, pour s’en prendre aux musulmans", a lancé le candidat de la France insoumise.

"Madame Le Pen, je n'ai pas besoin d'un ventriloque"

Après plusieurs échanges avec Benoît Hamon, la candidate du Front national, Marine Le Pen, a évoqué le burkini, en prenant Emmanuel Macron à partie. "Il y a quelques années il n’y avait pas de burkini sur les plages, je sais que vous êtes pour Monsieur Macron", a-t-elle déclaré. Une provocation qui n'a pas plu au candidat d'En Marche!.

"Madame Le Pen, vous serez gentille, je ne vous fais pas parler, je n’ai pas besoin d’un ventriloque, je vous assure, tout va très bien. Quand j’ai quelque chose à dire je le dis clairement, c’est mon habitude", a répliqué l'ancien ministre de l'Economie, passablement irrité.

Emmanuel Macron a reproché à son adversaire d'assimiler la question de la laïcité à celle du burkini.

"Ca n’a rien à avoir avec la laïcité parce que ce n’est pas cultuel, c’est une question d’ordre public. Donc je suis pour éviter comme d’ailleurs le piège nous est tendu par celles et ceux qui veulent diviser la société, (comme vous, a ajouté Jean-Luc Mélenchon à l'adresse de Marine Le Pen), d’en faire un grand débat de laïcité", a-t-il insisté. 

"Le piège dans lequel vous êtes en train de tomber, Madame Le Pen, c’est de diviser la société (...). Le burkini c’est un problème d’ordre public, ça n’est pas un grand problème de théorie, soyons pragmatiques et responsables", a-t-il ajouté, évoquant les "4 millions de Françaises et de Français, dont la religion est l’islam, et qui sont pour la très grande majorité, ne sont absolument pas dans le communautarisme". 
Charlie Vandekerkhove