BFMTV
Politique

La France dénonce les condamnations "arbitraires" de deux Canadiens en Chine

Les portraits des deux Canadiens Michael Spavor (g) et Michael Kovrig détenus en Chine depuis 2018, lors d'une manifestation pour leur libération, le 8 mai 2019 à Vancouver (photo d'illustration)

Les portraits des deux Canadiens Michael Spavor (g) et Michael Kovrig détenus en Chine depuis 2018, lors d'une manifestation pour leur libération, le 8 mai 2019 à Vancouver (photo d'illustration) - Jason Redmond © 2019 AFP

La France a pris connaissance "avec consternation" des verdicts "arbitraires" rendus en Chine contre deux Canadiens, dont Michael Spavor, condamné à 11 ans de prison. Le pays dénonce "une condamnation arbitraire".

La France a pris connaissance "avec consternation" des verdicts "arbitraires" rendus en Chine contre deux Canadiens, dont Michael Spavor, condamné à 11 ans d'emprisonnement pour espionnage, et Robert Lloyd Schellenberg, condamné à mort pour trafic de drogue, a réagi ce mercredi un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

"La France dénonce fermement le caractère arbitraire de ces verdicts" et "réitère son opposition constante à la peine capitale", affirme le porte-parole de la diplomatie française dans un communiqué, en assurant de la "pleine solidarité (de la France) avec les autorités canadiennes", qui perçoivent ces condamnations comme une mesure de représailles après l'arrestation au Canada de Meng Wanzhou, la directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei.
Ben Meriem Sarah avec AFP