BFMTV

Inondations: Manuel Valls à Nemours jeudi matin 

Les services de secours à Nemours, au sud de Paris, le 1er juin 2016.

Les services de secours à Nemours, au sud de Paris, le 1er juin 2016. - Dominique Faget - AFP

Le Premier ministre se rendra jeudi matin dans cette de Seine-et-Marne où 3.000 personnes ont dû être évacuées mercredi.

Le Premier ministre Manuel Valls se rendra jeudi matin à Nemours, en Seine-et-Marne, frappée par de graves inondations qui ont entraîné l'évacuation de 3.000 personnes, afin de rencontrer des habitants, a-t-on appris auprès de Matignon.

Le chef du gouvernement se rendra d'abord vers 7 heures au ministère de l'Intérieur place Beauvau. Accompagné du ministre Bernard Cazeneuve, il se rendra au Centre opérationnel de gestion interministérielle de crise (Cogic) afin de "faire un point sur la mobilisation des services de l'Etat", selon son cabinet.

Il fera ensuite route, sans Bernard Cazeneuve retenu à Paris, jusqu'à Nemours, coupée en deux par une crue historique du Loing.

Trois mille personnes y ont été évacuées mercredi vers des centres d'hébergement. Dans cette ville de Seine-et-Marne, les niveaux atteints lors de la crue de 1910 (4,25 m) avaient été dépassés à 13 heures et l'eau continuait à grimper (4,59 m vers 22 heures). 

Vigilance rouge

Mercredi, la ministre de l'Environnement Ségolène Royal s'est rendue à Nemours pour apporter son soutien aux familles touchées par les inondations. Elle a pris, en compagnie d'une équipe de BFMTV, un hélicoptère et survolé la zone sinistrée. Plus tôt, elle avait assuré que l'Etat allait apporter son aide et inviter les habitants à préparer dès à présent l'après-inondations. 

En Seine-et-Marne - toujours en vigilance rouge inondations mercredi soir comme le Loiret - plus de 500 pompiers, policiers et gendarmes étaient toujours à pied d'oeuvre pour mettre à l'abri les riverains.

A Souppes-sur-Loing, une autre commune du département touchée par les inondations, le corps sans vie d'une femme de 86 ans a été découvert flottant dans son pavillon inondé. Une enquête a été ouverte par le parquet de Fontenaibleau pour déterminer les causes exactes de la mort.

V.R. avec AFP