BFMTV

Migrants: Collomb salue l’arrivée de 52 réfugiés débarqués du navire Lifeline

Gérard Collomb à l'Elysée le 27 juin 2018

Gérard Collomb à l'Elysée le 27 juin 2018 - Ludovic MARIN / AFP

Cinquante-deux migrants qui avaient été secourus en Méditerranée sur le bateau de l'ONG allemande Lifeline ont été accueillis en France, et bénéficieront d'une mesure de protection au titre du droit d'asile, annonce le ministère de l'Intérieur.

Une semaine après l'accostage du navire Lifeline dans un port maltais, les 230 migrants secourus en Méditerranée par l'ONG allemande ont été répartis dans plusieurs pays européens. Cinquante-deux d'entre eux, qui ont été identifiés dès leur arrivée à Malte comme relevant d’un besoin de protection au titre de l’asile par l’Office français de protection des réfugiés et des apatrides, viennent d'être accueillis en France, rapporte le ministère de l'Intérieur ce jeudi.

Cette opération, comme celle menée par la France à Valence, en Espagne, pour les personnes débarquées de l’Aquarius, "montre la solidarité très concrète de la France avec ses voisins européens en première ligne pour les arrivées par voie maritime", a estimé dans un communiqué le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, qui souligne que "la France a été un des premiers pays européens à s’engager pour cet accueil".

L’accueil de ces 52 migrants intervient après la signature d'un accord du Conseil européen, qui appelait à mettre en place un mécanisme de solidarité pour la gestion des débarquements en Europe des migrants recueillis en mer. Gérard Collomb réaffirme ainsi sa volonté de traiter l’ensemble des défis migratoires dans un cadre européen commun et concerté, indique le communiqué du ministère.

Les 52 personnes qui ont été accueillies sur le sol français vont être orientées par l’Office français de l'immigration et de l'intégration vers un hébergement, et bénéficieront d'une formation linguistique et aux valeurs de la République dans le cadre du contrat d'intégration républicain, précise le ministère de l'Intérieur.
Me.R.