BFMTV

Lasagnes au cheval : "il y a eu tromperie", assure Garot

-

- - -

Le ministre délégué à l'Agroalimentaire, Guillaume Garot, estime lundi sur BFMTV qu'il y a eu "tromperie" dans l'affaire des lasagnes au cheval, mais rappelle qu'il n'y a pas de problème sanitaire.

L'affaire des lasagnes au cheval continue de prendre de l'ampleur et pourrait révéler une fraude massive posant question sur la fiabilité de la traçabilité de la viande en Europe.

Guillaume Garot, ministre délégué à l'Agroalimentaire, a estimé lundi sur BFMTV qu'il y avait eu "tromperie". "Il n'y a pas de problème sanitaire. La viande de cheval n'est pas toxique. En revanche, il y a eu tromperie, et le consommateur a été floué. C'est pourquoi nous avons immédiatement engagé une enquête."

Les premiers résultats pouvant expliquer comment de la viande de cheval a pu se retrouver dans des lasagnes au boeuf "devraient être connus en milieu de semaine", a indiqué le ministre, selon qui "il y aura des sanctions extrêmement fermes" contre les responsables.

>> A LIRE AUSSI - Bercy reçoit lundi la filière agroalimentaire

A. G.