BFMTV

Gel de l'avancement: les fonctionnaires pas tous logés à la même enseigne?

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll - -

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll était l'invité, jeudi matin, de BFMTV et RMC. Au menu: le pacte de responsabilité et le gel de l'avancement des fonctionnaires.

Pacte de responsabilité critiqué par Pierre Gattaz, avancement des fonctionnaires: le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll était l'invité, jeudi matin, de BFMTV et RMC. Voici ce qu'il fallait retenir de son interview:

# Le flou: gel du salaire des fonctionnaires, pas pour tous?

Un gel des primes et avancements des fonctionnaires est-il à l'étude au gouvernement, une hypothèse qui suscite les foudres des syndicats? "La fonction publique, c'est compliqué", a botté en touche Stéphane Le Foll. Pour le ministre de l'Agriculture, il ne faut pas mettre "tous les fonctionnaires" dans la même catégorie. "Attention, il ne faut pas parler de manière générale comme ça", a-t-il exhorté.

"Je pense que l’effort fait par les fonctionnaires est extrêmement fort (…) dans mon ministère j’ai mis la priorité sur la revalorisation des catégories C, des plus petites catégories. Dans ce débat, il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier, a-t-il insisté.

# La petite phrase: "Copé, une caricature"

"Jean-François Copé est la caricature de la politique politicienne, de ce qu'il ne faudrait plus faire", a lancé Stéphane Le Foll. Dimanche, le patron de l'UMP avait brandi et critiqué un livre pour enfants, "Tous à poil". Il s'agit en fait, selon le gouvernement, d'un ouvrage recommandé par une association encourageant la lecture chez les jeunes dans la Drôme et l'Ardèche, repris par l'académie de Grenoble. Le président de l'UMP s'était déjà attiré en retour de vives critiques du gouvernement. Jean-Marc Ayrault a parlé de "délire", Vincent Peillon (Éducation) l'a accusé d'être "le porte-parole de groupes extrémistes", Michel Sapin (Emploi) a estimé qu'il ne se comportait "pas en républicain" et Aurélie Filippetti (Culture) a estimé qu'il s'était "ridiculisé".

# Le tacle: "Gattaz est revenu à la raison"

Stéphane Le Foll a également raillé l'attitude "cavalière" de Pierre Gattaz qui, selon lui, est enfin "revenu à plus de raison" concernant le Pacte de responsabilité, après que le président du Medef eut évoqué des engagements chiffrés. Pierre Gattaz, qui avait vertement critiqué ce pacte à Washington, alors qu'il fait partie de la délégation présidentielle, a depuis révisé ses propos. Il "n'exclut pas" désormais des "engagements chiffrés" sur des "objectifs" de création d'emplois.

Hélène Favier