BFMTV

Christophe Castaner: "Le ministère de l'Intérieur est extrêmement difficile"

Le ministre de l'Intérieur était l'invité de BFMTV-RMC, ce mercredi matin.

Christophe Castaner occupera-t-il toujours le ministère de l'Intérieur dans quelques jours? Contesté depuis plusieurs mois pour sa gestion de la mobilisation des gilets jaunes, et critiqué aussi dans le dossier autour de la disparition puis de la découverte tardive du corps de Steve Maia Caniço, à Nantes, l'avenir incertain du ministre de l'Intérieur est sur toutes les lèvres en cette rentrée politique. Invité ce mercredi de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV-RMC, Christophe Castaner a préféré éluder la question.

"En général, l'incertitude dans l'engagement ministériel plane toujours, et il appartient au président de la République et au Premier ministre d'organiser la vie ministérielle", a-t-il évacué. "Je suis là pour être utile, utile au gouvernement, utile aux Français", a ajouté le ministre. 

"Il faut faire face"

Alors que ses dix mois place Beauvau ont été particulièrement chaotiques, Christophe Castaner a évoqué un "ministère extrêmement difficile".

"C'est le ministère du quotidien, vous avez des tensions quotidiennes sur tous les sujets. Il faut faire face. Le rôle d'animateur de ce ministère, de chef de ce ministère, de premier flic de France de ce ministère, est un engagement total, permanent, constant, difficile, mais c'est aussi un honneur, une expérience, un vécu", a-t-il décrit. 

Avec des erreurs commises? "Mais certainement", a concédé Christophe Castaner; "Qui n'a pas fait d'erreurs dans son propre engagement? Moi j'en ai fait certainement". 

A.S.