BFMTV

Vaucluse: un maire FN veut supprimer la cantine gratuite pour les pauvres

Joris Hébrard, maire FN du Pontet, voudrait supprimer la cantine gratuite pour les plus démunis.

Joris Hébrard, maire FN du Pontet, voudrait supprimer la cantine gratuite pour les plus démunis. - -

Joris Hébrard, le nouveau maire FN du Pontet, dans le Vaucluse, veut mettre fin à la gratuité de la cantine pour les plus démunis. Sa proposition provoque un tollé au sein de l'opposition.

La cantine gratuite pour les plus démunis pourrait bientôt devenir de l'histoire ancienne au Pontet, dans le Vaucluse. En effet, le maire FN de cette ville de 17.000 habitants, Joris Hébrard, souhaite supprimer cette mesure, rapporte France Bleu Vaucluse. La municipalité continuerait de financer le demi-tarif, mais pas la gratuité.

Pour justifier sa proposition, examinée en Conseil municipal mercredi soir, Joris Hébrard explique qu'il souhaite "responsabiliser les familles". "Et s'ils sont démunis, ils ont des aides, ça peut aussi les aider à payer la cantine de leurs enfants", lance-t-il. "Qui n'a pas 1,57 euro pour nourrir ses enfants?", demande le frontiste. "Il ne faut pas être de mauvaise foi en disant qu'on tape sur les plus démunis", se défend-t-il.

"Une mesure anti-sociale"

Selon France Bleu, près d'une centaine de familles en difficulté bénéficient actuellement de la cantine gratuite au Pontet.

En mettant en place une telle mesure, le maire affirme qu'il ferait économiser 30.000 euros à la commune, dont le budget annuel s'élève à 50 millions d'euros.

"C'est une mesure anti-sociale", dénonce l'opposant Claude Toutain. "On touche les familles les plus défavorisées (...) alors qu'avec l'augmentation de salaire du maire de 1.000 euros par mois, on aurait pu financer 500 repas par mois". 

En avril, Joris Hébrard avait fait augmenter son salaire mensuel de 44%, soit 1.000 euros par mois.

Ariane Kujawski et Perrine Baglan