BFMTV

Un extrait de chanson anti-Le Pen retiré d'un lycée sous la pression du FN

La panneau de bois qui a indigné le FN

La panneau de bois qui a indigné le FN - Compter Twitter Sylvain Tronchet

Après que le FN a dénoncé la représentation en peinture d'un extrait de chanson hostile à son encontre dans un lycée des Ulis, dans l'Essonne, la fresque en question a été retirée en vertu de la "neutralité du service public". Un chanteur de Raggasonic, auteur des paroles, s'en amuse.

Le Front national a demandé mercredi, dans un communiqué, le retrait d'une "fresque" du lycée de l'Essouriau aux Ulis, dans l'Essonne. A l'origine du courroux de Wallerand de Saint-Just, le patron frontiste en Ile-de-France: la phrase extraite d'une chanson de 1995 du groupe Raggasonic, Bleu, Blanc, Rouge, peinte sur la fresque:

"Je me sers de mon micro comme je me servirais d'un Uzi pour éliminer le FN, Le Pen et tous les fachos à Paris"

Le FN dénonce un texte d'une "violence inouïe" et craint une "incitation à la violence et au meurtre."

"Ils Sont Sérieux????"

Interrogé par Le Scan, Wallerand de Saint-Just précise: "On ne dit pas que c'est du terrorisme, mais il est clair que depuis les attentats, les membres du FN sont plus protégés qu'auparavant". Dans les faits, l'inscription existe depuis plusieurs années, au terme d'un projet réalisé par ses élèves.

Mais finalement, l'Education nationale et l'académie de Versailles ont décidé de retirer ce qu'ils qualifient de "panneau oublié" dans la journée de jeudi. L'inspecteur d'académie de l'Essonne, Lionel Tarlet, a expliqué au Scan qu'il était "malvenu" que ces paroles aient été affichées sur un mur d'école. "Il n'est pas admissible, compte tenu de la neutralité obligatoire du service public, qu'un parti politique soit visé de cette façon", a-t-il justifié. 

Sur Twitter l'un des membres de Raggasonic, Daddy Mory, relayant un article sur le sujet a préféré rire de la situation: "Ils Sont Sérieux???? laisse moi Rigoler ahahahahahaha"