BFMTV

Metz: le FN s'insurge contre l'affiche de la gay pride

L'affiche de la gay pride  de Metz.

L'affiche de la gay pride de Metz. - Capture d'écran

L'affiche de la prochaine gay pride de Metz, qui se tiendra le 13 juin, a vivement fait réagir le FN local, qui a demandé la levée de la subvention accordée par la région Lorraine à l'association organisant l'événement.

L'affiche a fait grincer des dents, au Front national. Alors que la Marche des Fiertés de Metz se déroulera le 13 juin prochain, l'affiche annonçant l'événement, relayée sur les réseaux sociaux, passe mal auprès du FN local. "Florian, Fabien, Steeve et les autres... Toutes les folles ne sont pas au front", peut-on ainsi y lire. Une référence au numéro 2 du FN Florian Philippot, au maire de Hayange Fabien Engelmann, et au maire de Hénin-Beaumont Steeve Briois.

L'affiche de la gay pride, organisée par l'association Couleurs Gaies, montre également une botte pouvant évoquer celles portées par les skinheads piétiner un drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté homosexuelle, souligne le site d'actualité locale Loractu.fr

Une affiche "homophobe", estime le FN

Le FN lorrain n'a pas tardé à réagir, dénonçant une affiche "homophobe" et qui "incite à la haine". Dans une lettre datée du 12 mai dernier, adressée au président du conseil régional de Lorraine, le socialiste Jean-Pierre Masseret, le président du groupe FN au conseil régional, Thierry Gourlot, écrit: "il va de soi, à la simple vision de cette affiche, que l'incitation à la haine et à la violence envers nos élus est évidente et suggérée".

Et l'élu de demander de "surseoir au versement" d'une subvention de 6.000 euros accordée par la région Lorraine à Couleurs Gaies. "En accordant une subvention qui donne des moyens matériels à une association utilisant des méthodes anti-démocratiques pour véhiculer sa haine de l'autre, vous vous rendez complice de ces actions dont on sait que vous ne partagez pas les moyens utilisés", justifie Thierry Gourlot, dénonçant un "scandaleux détournement de l'argent public par des pseudo-associations sans scrupules".

A.S.