BFMTV

Ménard: "Si le Front national veut gagner, il faut qu'il change"

Pour Robert Ménard, maire de Béziers proche du Front national si le FN "veut gagner, il faut qu'il change" - Vendredi 29 janvier 2016

Pour Robert Ménard, maire de Béziers proche du Front national si le FN "veut gagner, il faut qu'il change" - Vendredi 29 janvier 2016 - Robert Ménard - AF¨P

Robert Ménard, maire de Béziers proche du Front national, a estimé vendredi que le parti de Marine Le Pen devait "changer", notamment de nom, et devenir un parti "plus démocratique" pour espérer remporter les élections.

"Marine Le Pen a décidé de prendre des distances par rapport à l'actualité immédiate et elle a raison". "Quand on brigue la présidence de la République, ce n'est pas chef de parti, c'est autre chose", a expliqué Robert Ménard sur France Info, qui l'invitait à commenter la relative discrétion médiatique de Marine Le Pen depuis les régionales de décembre.

Bloqué par un "plafond de verre"

Par ailleurs, "bien sûr qu'il y a un problème au Front national". "Quand on est le premier parti de France, quand on fait plus de 40% dans certaines régions et qu'on ne gagne aucune région, il y a un problème. Il y a un plafond de verre. Donc il faut changer. Si le Front national veut gagner il faut qu'il change", a poursuivi Robert Ménard. Pour l'ancien président de Reporters sans frontières (RSF), le FN devrait "changer de nom, changer ses propres statuts - un parti plus démocratique -, s'ouvrir à d'autres gens et changer aussi sur son programme.

Un maire "indépendant"

Oui, il y a des choses qui ne sont pas tenables: faire de la sortie de l'euro l'alpha et l'oméga de toute politique me semble une mauvaise idée. Et ne pas dire plus fortement que l'Etat ne doit pas intervenir dans tous les domaines, je pense que c'est aussi une erreur". "Je l'ai dit et je le dirai au séminaire" du FN prévu du 5 au 7 février, a indiqué Robert Ménard, élu maire de Béziers en 2014, qui se définit comme "un maire indépendant mais [qui a] tout un tas d'affinités avec le Front national".

A.-F. L. avec AFP