BFMTV

Marion Maréchal-Le Pen bousculée après un meeting: le FN porte plainte contre un maire

Marion Maréchal-Le Pen le 29 mai 2015 à Paris.

Marion Maréchal-Le Pen le 29 mai 2015 à Paris. - Stéphane de Sakutin - AFP

Bousculée jeudi soir à la sortie d'une réunion dans les Hautes-Alpes, Marion Maréchal-Le Pen a écrit une lettre de protestation à Bernard Cazeneuve. Le tête de liste FN dans les Hautes-Alpes annonce porter plainte contre le maire de Guillestre.

La campagne pour les régionales se tend en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Le Front national porte plainte contre le maire de Guillestre, dans les Hautes-Alpes, au lendemain d'une réunion tenue avec Marion Maréchal-Le Pen.

C'est à la sortie de la réunion, à laquelle une quarantaine de sympathisants étaient conviés, que la situation s'est envenimée. Près de 150 opposants s'étaient réunis devant la salle. Lorsque Marion Maréchal-Le Pen est sortie, elle a reçu des éclaboussures de bière et des slogans la traitant de "facho", selon plusieurs sources.

Le maire conteste

"J'ai déposé plainte contre X pour menace de mort et dégradations de biens privés ainsi que pour manquement grave aux responsabilités d'ordre public de sécurité et de salubrité à l'encontre du maire", a annoncé Amaury Navarranne, tête de liste FN pour les élections régionales dans les Hautes-Alpes. Le parquet a confirmé qu'une plainte avait été déposée auprès de la gendarmerie.

"Dans le cadre d'un concert organisé le soir du meeting contre la venue de Marion Maréchal-Le Pen, le maire a fait installer des barrières interdisant le stationnement à 5 mètres de la porte d'entrée de la réunion publique. Les contre-manifestants ont ainsi facilement menacé et insulté bon nombre de participants à notre réunion", a encore insisté Amaury Navarranne.

"La consommation d'alcool au sein de cette contre-manifestation a donné lieu à la sortie à une échauffourée beaucoup plus grave", a déclaré la tête de liste. Une version que conteste le maire écologiste de Guillestre, Bernard Leterrier: "Marion Maréchal-le Pen a fait une sortie inopinée au milieu des manifestants ce qui a provoqué une bousculade mais pas de violence. Toute les règles de sécurité ont été respectées par la mairie."

Un membre du service d'ordre du FN "agressé"

Selon le FN, des membres du service d'ordre du parti ont en outre été "physiquement agressés à l'aide de bâtons, de jets de projectiles divers, de liquide et de peintures au goudron. Des véhicules ont été dégradés".

"Des violences auraient été commises par des manifestants à l'encontre d'au moins un membre du service d'ordre de madame Le Pen. En l'état, aucune plainte n'a été déposée concernant ces violences. Le cas échéant, une enquête devra déterminer leur gravité et en identifier les auteurs", a déclaré de son côté Raphaël Balland, procureur de République de Gap.

Marion Maréchal-Le Pen, elle, a vivement protesté dans une lettre ouverte au ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, depuis publiée sur Twitter.

la rédaction avec AFP