BFMTV

"Le FN, en tuant son fondateur, vient de se suicider lui-même", selon l’avocat de Jean-Marie Le Pen

L'avocat de Jean-Marie Le Pen estime que "le FN s'est tué" en évinçant son fondateur.

L'avocat de Jean-Marie Le Pen estime que "le FN s'est tué" en évinçant son fondateur. - BFMTV

Jean-Marie Le Pen a finalement été exclu du Front national ce jeudi soir par le bureau exécutif. Alors qu’il paraissait plutôt optimiste à la sortie de son audition, l’ex président d’honneur a été évincé. Le communiqué, diffusé sur le site du FN, ajoute que "la décision complète et motivée sera notifiée prochainement" au principal concerné.

Invité de BFMTV, l’avocat de Jean-Marie Le Pen s'est désolé de cette "mise à mort annoncée". "Ceux qui ont voté cette exclusion aujourd’hui ont très certainement mordu la main qui les avait nourris pendant des années", a-t-il déclaré. "Ils auront peut être du mal à se regarder dans la glace", a ajouté Me Frédéric Joachim, qui évoque un "assassinat".

"Une balle en pleine tête"

"Par les trois décisions de justice qui ont été rendues, on pouvait dire qu’il s’était tiré 3 balles dans le pied. Maintenant, je crois que la balle, le FN vient de se la tirer en pleine tête", a estimé l’avocat. "Le Front national, en tuant son fondateur, vient de se suicider lui-même", a-t-il conclu.

Jean-Marie Le Pen partage visiblement ce point de vue. Quelques minutes avant l’annonce de son éviction, l’ex président d’honneur du FN avait assuré que si une telle décision était prise, "ce serait un coup mortel qui serait porté au Front national".

P.P.