BFMTV

Front national: Louis Aliot, traite une journaliste de "pute" par SMS

Le vice-président du Front national, Louis Aliot, en février 2014.

Le vice-président du Front national, Louis Aliot, en février 2014. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Se trompant de destinataire, le vice-président du Front national, Louis Aliot, a envoyé un message grossier à une journaliste politique du quotidien de Perpignan l'"Indépendant".

Une journaliste de Perpignan a pu mesurer l'animosité à son égard du vice-président du FN, Louis Aliot, quand elle a reçu par erreur de sa part un SMS à la grossièreté sans équivoque, a rapporté ce samedi le quotidien l'Indépendant.

"Cette pute de M."

"Je viens de signifier à cette pute de M. (Louis Aliot cite ici le nom de la journaliste, NDLR) que dimanche je ne me déplacerai pas dans sa boutique. Elle courra derrière l'info", dit le message reçu par la journaliste politique de l'Indépendant vendredi, à l'heure du petit-déjeuner et destiné à un autre.

Louis Aliot exprimait là sa décision de ne pas participer à la soirée électorale organisée par l'Indépendant dimanche soir, après avoir lu dans le journal une brève signalant que six de ses colistiers ne pourraient pas voter à Perpignan puisqu'ils n'y sont pas inscrits sur les listes électorales.

Une "malheureuse erreur d'aiguillage"

La journaliste a reçu un premier SMS dans lequel Louis Aliot l'accusait en langage respectueux de ne pas avoir effectué la même recherche pour les autres listes. Une demi-heure plus plus tard lui parvenait le message adressé à un autre, et encore quelques minutes après un troisième dans lequel Louis Aliot confessait son erreur et présentait ses excuses tout en répétant son accusation de partialité.

Louis Aliot a expliqué samedi que le deuxième message, "totalement privé", était destiné à un ami et qu'il était parvenu à la journaliste par une "erreur d'aiguillage" qu'il a qualifiée de "malheureuse".

A.S. avec AFP