BFMTV

Comment opère le rapprochement entre Poutine et le FN

Marine Le Pen reçue par le président de la Douma, Sergueï Narychkine, un proche de Vladimir Poutine, en juin 2013.

Marine Le Pen reçue par le président de la Douma, Sergueï Narychkine, un proche de Vladimir Poutine, en juin 2013. - Kirill Kudryavtsev - AFP

Affaibli par la crise ukrainienne et les sanctions, Vladimir Poutine active ses réseaux en France. Son offensive passe par le développement de médias francophones pilotés par le Kremlin, par le soutien actif de certains membres de l'UMP et surtout par des liens étroits avec le Front national. BFMTV a mené l'enquête.

C'est un peu l'arbre qui cache la forêt. Le magnifique sapin de Noël visible devant la cathédrale Notre-Dame-de-Paris en ce moment a été offert par l'ambassade russe qui a déboursé 80.000 euros. Un cadeau pas tout à fait innocent puisqu'il a permis à la première chaîne de télévision publique en Russie de dire à ses téléspectateurs: "Cette année, les Parisiens n'ont plus assez d'argent pour leur arbre de Noël".

Et ce genre d'initiatives est amené à se développer. Affaibli par la crise ukrainienne et les sanctions économiques, Vladimir Poutine active ses réseaux en Europe et notamment en France, à la recherche de soutiens.

Une offensive médiatique

Moscou veut améliorer son image en Europe et le meilleur moyen est de faire comme à l'intérieur de ses frontières avec sa propre propagande. Le projet d'une version française du CNN russe (Russia Today) est actuellement en cours.

Les recrutements sont en cours et l'éditorialiste de Radio France, Anthony Bellanger, a notamment été approchés, mais il a refusé.

Le Kremlin entretient de bons rapports avec certaines branches de la droite française la plus conservatrice. Thierry Mariani, qui est président de l'association Dialogue Franco-Russe, n'hésite pas à répéter à l'envi que les sanctions en Russie nuisent à l'intérêt économique de la France et à dresser un portrait assez flatteur de Vladimir Poutine. "Il a une cote de popularité extraordinaire dans son pays, pourquoi? Peut-être que c'est quelqu'un qui s'intéresse avant tout à l'intérêt de son pays et pas de ce que pensent les ONG ou ses voisins", défend le député UMP des Français de l'étranger auprès de BFMTV.

Le président de l'association Russie-Libertés estime que le régime de Vladimir Poutine cherche ainsi à "trouver des alliés" qui ne sont pas méfiants vis-à-vis de son régime. Et c'est avec l'extrême droite que Moscou a tissé les liens plus étroits. Alexis Prokopiev observe qu'ils se sont accentués depuis les grandes manifestations en Russie de 2011-et 2012.

Les "planètes alignées" avec le FN

Les liens entre le FN et le Kremlin ont été soulignés fin novembre avec les révélations de Mediapart sur un prêt de 9 millions d'euros accordé par une banque russe. Si le clan Poutine ne fréquentait pas ouvertement Jean-Marie Le Pen, un rapprochement avec son héritière s'est imposé ces dernières années. Marine Le Pen s'est en effet rendue plusieurs fois à Moscou en 2013 et en 2014.

Un grande première a eu lieu fin novembre avec la présence d'Andreï Issaïev, le vice-président de la Douma et membre de Russie Unie, le parti de Vladimir Poutine, qui a prononcé un discours au dernier congrès du FN

Le député européen frontiste, Aymeric Chauprade, est l'un des artisans de ce rapprochement. Il l'affirme à BFMTV: "Marine Le Pen considère que pour la Russie, Vladimir Poutine est un très bon chef d'Etat". Le conseiller international de la présidente du parti s'était d'ailleurs rendu en Crimée en mars 2014 lors du référendum qui a conduit à l'annexion de la Crimée par Moscou. Il avait assuré le soir à la télévision russe que le scrutin s'était déroulé dans les règles.

Pour Vincent Jaubert, qui a écrit une enquête dans L'Obs sur les liens entre le FN et la Russie, "Toutes les planètes sont alignées entre le FN et le système Poutine". Le journaliste explique qu'ils ont les "mêmes intérêts": un rapprochement militaire entre la France et la Russie, une sortie de l'Otan et une explosion de l'Union européenne.

Marine Le Pen expliquait d'ailleurs en mai dernier dans une interview à un journal autrichien: "Monsieur Poutine est un patriote. Il est attaché à la souveraineté de son peuple. Il a conscience que nous défendons des valeurs communes. Ce sont les valeurs de la civilisation européenne". Et le parti à la flamme prône une "alliance stratégique poussée" avec Russie dans son programme.

Vladimir Poutine miserait sur une victoire du FN pour torpiller l'Union européenne de l'intérieur et détacher la France des Etats-Unis et de l'OTAN. Une stratégie qu'il déploie ailleurs dans toute l'Europe de l'Ouest en soutenant des partis nationalistes et europhobes.

>>> Retrouvez l'enquête des équipes de BFMTV samedi après-midi dans 7 jours BFM puis en replay ici.

Karine Lambin avec Quentin Baulier et Baptiste Besson