BFMTV

Bruno Gollnisch ne sera finalement pas exclu du bureau politique du FN

Bruno Gollnisch, le 14 octobre 2013 à Hyères.

Bruno Gollnisch, le 14 octobre 2013 à Hyères. - BORIS HORVAT - AFP

Bruno Gollnisch, ancien numéro deux du Front National, avait été sommé de quitter ses fonctions dirigeantes par le bureau politique du parti le 2 mai dernier.

Marine Le Pen et Bruno Gollnisch enterrent finalement la hache de guerre. Le bureau politique du Front national avait demandé le lundi 2 mai dernier à Bruno Gollnisch et Marie-Christine Arnautu, deux hauts cadres historiques du parti, de quitter leurs fonctions dirigeantes après leur apparition à l'hommage à Jeanne d'Arc de Jean-Marie Le Pen. La direction leur reprochait d'avoir bravé l'interdiction de figurer aux côtés du cofondateur exclu du FN durant la manifestation.

Finalement, il n'en sera rien. Marine Le Pen a décidé de faire table rase du passé en trouvant une "solution à l'amiable avec Bruno Gollnisch, selon les informations de RTL. Il ne sera pas exclu du Bureau politique. Tous deux se sont rencontrés ce mercredi 11 mai, à la mi-journée, au Parlement européen de Strasbourg".

Bruno Gollnisch reste relativement populaire parmi les militants. A l'élection au comité central fin 2014, sorte de baromètre interne, Bruno Gollnisch était arrivé 5e, incarnant les traditions du parti fondé par Jean-Marie Le Pen. 

A. C.