BFMTV

Après les attentats, Marion Le Pen annonce vouloir rejoindre la réserve militaire

Marion Marechal-Le Pen à Milan, le 16 mars 2016.

Marion Marechal-Le Pen à Milan, le 16 mars 2016. - Giuseppe Cadace - AFP

La députée FN du Vaucluse a annoncé mardi sur Twitter son intention de rejoindre la réserve militaire. Après l'égorgement d'un prêtre dans une église près de Rouen, la benjamine de l'Assemblée nationale "invite tous les jeunes patriotes à faire de même."

Marion Maréchal-Le Pen avait déjà, en début de journée, réagi à cette attaque. Elle avait déclaré: "Ils tuent nos enfants, assassinent nos policiers et égorgent nos prêtres. Réveillez-vous!", toujours sur le réseau social Twitter. "En Occident comme en Orient, les chrétiens doivent se lever pour résister à l'islamisme!" a-t-elle encore tweeté plus tard dans l'après-midi.

Coup de com' ou réel engagement? Si la députée souhaite rejoindre la réserve, elle doit remplir quelques conditions. En France, la réserve militaire est composée de volontaires - issus de la société civile avec ou sans expérience militaire - qui signent un engagement d'une durée de 1 à 4 ans.

Selon le ministère de la Défense, pour rejoindre cette force de réserve, il faut être de nationalité française, avoir au moins 17 ans, être en règle au regard des obligations du service national, ne pas avoir été condamné soit à la perte de ses droits civiques ou à l’interdiction d’exercer un emploi public et posséder l’ensemble des aptitudes requises et notamment physiques.

Une fois ces conditions réunies, les réservistes reçoivent une formation, intègrent une des trois armées et peuvent bénéficier d'un contrat rémunéré.

IV