BFMTV

Pour Noël Mamère, EELV est désormais destiné aux "soins palliatifs"

Le député écologiste Noël Mamère a comparé vendredi soir le parti Europe Écologie-Les Verts (EELV), dont la secrétaire nationale Emmanuelle Cosse est entrée jeudi au gouvernement, à un "grand corps malade" destiné aux "soins palliatifs".

Au lendemain d'un remaniement ministériel qui a vu le retour de trois écologistes au gouvernement, Noël Mamère semble prêt à enterrer le parti Europe Écologie-Les Verts. "Aujourd'hui c'est un grand corps malade, ça c'est sûr, qu'on va peut-être être obligés de mettre en soins palliatifs", a déclaré le député de Gironde sur BFMTV

Noël Mamère a surtout critiqué vertement la décision d'Emmanuelle Cosse de rejoindre le gouvernement. "Emmanuelle Cosse était secrétaire nationale d'EELV, elle contribue à ruiner la parole politique, puisque le mardi elle fait le contraire de ce qu'elle a dit le lundi."

Nicolas Hulot, un "très bon candidat"

"Je pense que les militants ont un profond sentiment d'abandon. D'être abandonnés par celle qui était censée incarner notre projet de société, mais aussi abandonnés par un gouvernement, un président de la République et un Premier ministre qui considèrent que l'écologie est subalterne", a-t-il poursuivi.

"Il faut refonder l'écologie politique", affirme Noël Mamère, "il faut dépasser effectivement EELV, c'est au-delà du parti qu'il faut aller, et c'est pas une primaire qui règlera le problème", constatant qu'il existe aujourd'hui "un fossé" entre l'écologie politique et ses militants.

Le député a qualifié d'"évidence" la nécessité d'une candidature écologiste à la présidentielle de 2017, dans la mesure où "l'écologie politique est laissée en jachère, en ruine", ajoutant d'emblée que Nicolas Hulot pourrait être un "très bon candidat".

H. M.