BFMTV

Enquête sur la gestion du Covid: Philippe "apportera toutes les réponses nécessaires"

Edouard Philippe le 11 décembre 2019 à Paris

Edouard Philippe le 11 décembre 2019 à Paris - Thomas SAMSON © 2019 AFP

Une enquête va être ouverte sur la gestion de la crise du Covid-19. Elle vise Édouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn.

Le Premier ministre sortant Édouard Philippe a "pris acte" vendredi de l'annonce d'une prochaine enquête sur sa gestion de la crise du Covid-19, et y apportera "toutes les réponses nécessaires", a-t-il indiqué dans un communiqué à l'AFP.

La Commission des requêtes de la Cour de justice de la république (CJR) a rendu un avis favorable à la saisine de la commission d'instruction de la CJR concernant Édouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn pour des faits d'abstention volontaire de combattre un sinistre, a annoncé un peu plus tôt le procureur général près la Cour de cassation François Molins.

Édouard Philippe "prend acte" de cette décision et "apportera à la commission d'instruction toutes les réponses et informations nécessaires à la compréhension de son action et celle de son gouvernement face à la crise sanitaire mondiale sans précédent qu'a connue notre pays", a-t-il indiqué.

90 plaintes reçues par la CJR

Au total, 90 plaintes concernant la gestion de l'épidémie ont été reçues à ce jour par la CJR, seule instance habilitée à juger les membres du gouvernement pour les actions menées dans l'exercice de leur fonction, et 53 d'entre elles ont été examinées.

La commission des requêtes de la CJR, composée de hauts magistrats et qui fait office de filtre, a estimé que neuf d'entre elles étaient recevables, selon François Molins.

Les plaintes à la CJR avaient commencé à être déposées quelques jours après le début du confinement mi-mars. Elles émanent de particuliers, de médecins, d'associations, ou encore de détenus.

Cette annonce intervient le jour même de la démission du gouvernement dirigé par Édouard Philippe et dans lequel Olivier Véran occupait le portefeuille de la Santé. Sa prédécesseure à ce poste, Agnès Buzyn, avait quitté le gouvernement mi-février pour briguer la mairie de Paris.

C.M. avec AFP