BFMTV

VIDEO - Hollande rend hommage aux "99 pendus de Tulle"

François Hollande s'est rendu à Tulle lundi pour le 70e anniversaire de la mort des "99 pendus", tués par les nazis le 9 juin 1944.

François Hollande s'est rendu à Tulle lundi pour le 70e anniversaire de la mort des "99 pendus", tués par les nazis le 9 juin 1944. - -

Le chef de l'Etat est arrivé dans son fief de Corrèze en début d'après-midi, pour une cérémonie en souvenir des "99 pendus de Tulle", tués par les nazis le 9 juin 1944.

Après les célébrations du 70e anniversaire du Débarquement, c'est cette fois à Tulle que François Hollande s'est rendu, pour rendre hommage aux "99 pendus", tués par les nazis le 9 juin 1944.

Le président a dévoilé, après un déjeuner avec le "comité des martyrs", le timbre commémoratif du massacre au bureau de poste de Souillac, dans le Lot. Tiré à un million d'exemplaires, ce timbre sera mis en vente à partir de mardi.

"Je souhaite qu'a travers ce timbre, ce 70e anniversaire, il puisse y avoir la connaissance dans toute la France de ce qui s'est produit là", a déclaré François Hollande. "Et en même temps que la ville de Tulle ne soit pas portée sur son martyre. Parce qu'une ville doit vivre, évoluer, se tourner vers l'avenir".

"Espérance, volonté, résistance"

François Hollande doit ensuite assister à la projection d'un film sur la tragédie et prendre part à une marche silencieuse jusqu'au Haut-Lieu de Cueille, où reposent les victimes.

"Je suis là chaque année (...) Il s'agit non pas de se tourner vers le passé mais de faire en sorte que notre passé, notre histoire permettent d'abord de nous rassembler" et "de préparer l'avenir", a fait valoir le chef de l'Etat. "Aujourd'hui que ces événements sont depuis longtemps derrière nous grâce à l'Europe, qui a permis la paix", il faut que "nous soyons porteurs de ce même message d'espérance, de volonté, de résistance", a-t-il ajouté.

Selon lui, ces commémorations doivent être l'occasion de faire passer "un message d'unité, de rassemblement dans le drame et dans la réussite. C'est parce qu'on a été capables de se rassembler dans l'épreuve qu'on doit être capables de se rassembler pour réussir ensemble".

A. K. avec AFP