BFMTV

Valérie Trierweiler agacée par "Le Monde" et "Vanity Fair"

Valérie Trierweiler, ici en Inde le 27 janvier, n'a pas apprécié un récent article du Monde.

Valérie Trierweiler, ici en Inde le 27 janvier, n'a pas apprécié un récent article du Monde. - -

L'ex-première dame Valérie Trierweiler a publié un message sur son compte Twitter, s'en prenant à un article du "Monde" ainsi qu'à la version espagnole de "Vanity Fair".

Valérie Trierweiler sort de son silence. L'ancienne compagne de François Hollande n'a pas vraiment apprécié un récent article du Monde, racontant la nuit précédent les révélations du magazine Closer sur la relation supposée entre François Hollande et Julie Gayet.

Il y est décrit la valse des conseillers du président français, pris de court par la parution surprise des clichés le montrant sur son scooter devant le domicile de l'actrice. Mais aussi le casse-tête de François Hollande, qui espérait pouvoir garder privée cette affaire. Le "coup de blues" de Valérie Trierweiler, l'obligeant à être hospitalisée dans la nuit, y est également raconté en détails.

L'ex-première dame a démenti à demi-mots, mercredi sur son compte Twitter, cette version des faits.

"Après l'article romancé dans Le Monde d'hier, désormais les SMS totalement inventés dans Vanity Fair Espagne", écrit-elle.

Après l'article romancé dans @lemondefr d'hier, désormais les SMS totalement inventés dans @VanityFair Espagne. #Sanslimite
— Valerie Trierweiler (@valtrier) 21 Février 2014

Le "Vanity Fair" espagnol également pointé du doigt par Trierweiler

La version espagnole du magazine dirigé en France par Michel Denisot consacre en effet sa une à Valérie Trierweiler.

"Humiliée par l’infidélité publique de François Hollande, Valérie (Trierweiler) prépare sa revanche. Quel accord financier se prépare entre l’ex-première dame et le président? Quels sont ses projets? Pour la première fois, l’entourage de Trierweiler et de son frère révèlent les secrets (et les SMS) les mieux gardés du dernier scandale français", écrit ainsi le magazine.

Selon Vanity Fair, deux SMS indiquent que les relations entre François Hollande et son ex-campagne étaient très tendues, quelques jours après sa sortie de l'hôpital:

"Nous devrions envoyer un communiqué commun", aurait envoyé François Hollande.

"Pas question. Tu assumes. Tu t’es mis dans cette situation, tu la règles tout seul. Je ne vais signer aucun communiqué", aurait répondu Valérie Trierweiler.

Yann Duvert