BFMTV

Les associations de victimes de Nice reçues à l'Elysée, celles du 13-Novembre déçues

Les associations de victimes de Nice réclame un hommage national.

Les associations de victimes de Nice réclame un hommage national. - AFP

Des représentants de l'association "Promenade des Anges: 14 juillet", qui regroupent familles de victimes et blessés de l'attentat de Nice ont été reçus par des conseillers de François Hollande.

Un entretien en toute discrétion. Des représentants d'une association regroupant des familles de victimes et des blessés de l'attentat de Nice le 14 juillet, accompagnés de Stéphane Gicquel, le secrétaire général de la Fédération nationale des Victimes d'attentats et d'accidents collectifs (FENVAC) ont rencontré lundi matin des conseillers du président de la République à l'Elysée. 

Il s'agissait du premier rendez-vous avec les autorités pour les trois représentants de cette association "Promenade des Anges: 14 juillet" depuis le drame qui a fait 86 morts sur la promenade des Anglais au soir de la Fête nationale. A cette occasion, François Hollande est passé s'entretenir et passer un peu de temps avec ces familles. La question d'un hommage national, souhaité par les proches des victimes, devait être évoquée.

"Il est important d'avoir un retour direct du vécu des victimes, sans le filtre des administrations, des cabinets ministériels, estime sur France Bleu Azur, Stéphane Gicquel. Ce contact est important pour toutes les victimes. Il est tout à fait légitime d'avoir un engagement personnel du chef de l'Etat." Ce dernier assure également qu'"il faut que François Hollande soit à l'écoute des difficultés de chacun, de leur colère".

Une promesse de Hollande pas tenue?

Lors de cette journée de lundi, le président de la République a ensuite rencontré la secrétaire d'Etat en charge de l'Aide aux Victimes Juliette Méadel. Une succession de rendez-vous qui a interpellé Georges Salines, dont la fille Lola a été tuée au Bataclan. Sur Twitter, le président de l'association "13 novembre: Fraternité et Vérité" a rappelé au chef de l'Etat sa promesse de recevoir les familles des victimes et blessés des attaques de Paris et de Saint-Denis pendant la période estivale.

Contacté par BFMTV.com, Georges Salines explique qu'il s'agissait d'"un simple rappel" d'une promesse faite par François Hollande lorsqu'il avait reçu le 21 mars à l'Elysée Life for Paris, 13 novembre: fraternité et vérité, l’Institut national de veille et de médiation (INAVEM), Paris Aide aux Victimes (PAV), la Fédération nationale des victimes d’attentats et d’accidents collectifs (FENVAC) et l’Association française des victimes du terrorisme (AFVT). Si le président de l'association ne souhaite pas en dire plus pour le moment, il espère une réaction de l'Elysée qui ne s'est pas encore exprimé.

Justine Chevalier