BFMTV
en direct

EN DIRECT - Sandrine Rousseau: "Il faut augmenter le prix de l'essence de 6 à 10 centimes par année de mandat"

EN DIRECT - Sandrine Rousseau: "Il faut augmenter le prix de l'essence de 6 à 10 centimes par année de mandat"

L'ultime débat entre Sandrine Rousseau et Yannick Jadot, finalistes de la primaire écologiste

L'économiste Sandrine Rousseau et l'eurodéputé Yannick Jadot, finalistes de la primaire écologiste devant désigner le candidat vert à la présidentielle, s'affrontent ce vendredi matin lors d'un ultime débat sur BFMTV.

Merci d'avoir suivi avec nous ce débat

Ce live est terminé, merci d'avoir suivi ce débat avec nous.

Vous pouvez retrouver l'intégralité du débat entre Sandrine Rousseau et Yannick Jadot ici.

"Il faudra faire un collectif", après la primaire

Yannick Jadot plaide pour un collectif quelque soit le gagnant de la primaire.

"Il faudra faire un collectif, indique-t-il. Nous avons des formidables candidates et candidats, on a une grande famille écologiste de plus de 122.000 personnes et c'est ensemble qu'on va faire cette campagne."

Chacun des deux candidats a toutefois admis qu'ils avaient et qu'ils allaient pour ce send tour voter pour eux-mêmes.

Sandrine Rousseau veut faire lever la prescription pour les viols sur mineur

Sandrine Rousseau prône l'imprescriptibilité des faits de viols sur mineur à cause du "phénomène de mémoire traumatique" qui empêche les victimes de dénoncer ces agressions.

"Macron s’est mis dans une position de soumission par rapport aux chasseurs"

Interrogé sur la chasse aux loups, Yannick Jadot s'est insurgé contre la politique actuelle d'Emmanuel Macron qu'il accuse d'autoriser "à tirer sur tout ce qui bouge".

"Emmanuel Macron s’est mis dans une position de soumission par rapport aux chasseurs", insiste le candidat, rappelant la démission de Nicolas Hulot.

Favorable aux "tirs de régulation", Yannick Jadot déplore qu'il n'y ait "plus d'espaces sauvages" en France.

Pour Yannick Jadot, "notre problème, c'est ceux qui échappent à l'impôt"

Yannick Jadot veut lutter contre l'évasion fiscale. "Le problème dans notre pays, c’est ceux qui échappent à l’impôt", martèle-t-il, expliquant travailler au Parlement européen sur les taxes financières, les taxes GAFA...

Il souhaite lutter "contre la concurrence fiscale, les paradis fiscaux, même au sein de l'UE".

Sandrine Rousseau propose de créer un impôt sur le patrimoine et de créer une tranche d'impôt supplémentaire. "Je pense qu'il faut aller jusqu'à 80% d'imposition sur la dernière tranche", préconise-t-elle.

Sandrine Rousseau juge "inutile" les SUV

Sandrine Rousseau estime que les SUV sont "inutiles" et veut interdire leur vente en France.

"Ils sont extrêmement lourds, consomment énormément, et il n'y a pas d'utilité à être transporté dans des SUV", détaille-t-elle.

"Consommer moins et produire plus en France"

Pour Sandrine Rousseau, "il faut consommer moins et produire plus en France".

"En France, on importe 60% des biens consommés, c'est trop", plaide-t-elle.

Yannick Jadot "veut autonomiser les jeunes"

Yannick Jadot veut "sortir d'une politique familiariste". "Jusqu'à 25 ans, les jeunes sont juste les enfants de leurs parents, je veux les autonomiser et éradiquer la misère", détaille-t-il promettant la mise en place d'un revenu universel en cas de victoire à la présidentielle.

Le candidat veut également que chaque euro public versé aux entreprises doit être "conditionné au climat, à la justice sociale, à l’égalité femme-homme".

Il dit s'inscrire dans ce que proposait Benoît Hamon en 2017.

"Pourquoi on n'aurait pas le droit d’avoir des temps de non travail?"

Sandrine Rousseau veut "encourager les temps de non travail" pour justifier la création d'un revenu d'existence.

"Pourquoi on n'aurait pas le droit d’avoir des temps de non travail? Pourquoi on n'aurait pas des pauses dans notre parcours professionnel?", interroge-t-elle.

La candidate veut ainsi contrer les "politiques d'emploi dégradé, les politiques d'emplois de basse qualité" développées ces dernières années.

Elle propose également la création d'une semaine de 4 jours de travail afin de favoriser "le temps personnel".

"Un revenu d'existence à 850 euros", proposé par Sandrine Rousseau

Sandrine Rousseau propose un "revenu d'existence de 850 euros", pour tous "dès 18 ans et quand on gagne moins de 1,5 fois le SMIC".

La candidate écologiste veut également que le SMIC augmente de 10% par an, sur les cinq ans du mandat. "Mécaniquement", tous les salaires augmenteront.

"Si on s’intéresse au pouvoir d’achat, il ne faut surtout pas continuer le nucléaire"

Sandrine Rousseau estime qu'il est nécessaire de sortir du nuclaire en 2050. Pour la candidate, il s'agit de préserver le pouvoir d'achat.

"Le nucléaire augmente les prix", assure-t-elle.

Elle estime que la France est à "la croisée des chemins". "Soit on prolonge les centrales" et leur rénovation engendrera "un coût de 100 milliards d’euros, qui vont se répercuter sur le prix de l’électricité".

Yannick Jadot favorable à l'accès gratuit aux transports pour les plus précaires

Yannick Jadot s'est dit favorable à l'accès gratuit aux transports en commun pour les plus précaires "les jeunes, les familles en difficulté".

Le candiat écologiste a pris comme exemple l'action menée à Grande-Synthe qui a mis en place cette gratuié en plus de mettre en place une offre de transport de qualité. Le constat est très positif pour Yannick Jadot:

Il y a eu "une augmentation de la fréquentation, ça a permis à des familles de ne pas avoir deux voitures mais une seule, et ça a permis à des familles, du fait de grande, difficultés, à avoir accès à la mobilité", explique-t-il.

Sandrine Rousseau veut faire augmenter le prix de l'essence

"Oui il faut que l’essence augmente car elle nous met en danger", insiste Sandrine Rousseau. Elle estime qu'il faut que le prix du litre d'essence augmente de 6 à 10 centimes par an et ce pendant tout le mandat.

"Je sais que ce n'est pas facile à entendre", poursuit la candidate, qui propose des mesures pour compenser cette hausse.

Sandrine Rousseau propose notamment que les pouvoirs publics achètent "une flotte de véhicules moins polluants" à mettre à disposition aux personnes en difficultés ou qui ne peuvent se passer de leur voiture.

Yannick Jadot répond en estimant que plus qu'augmenter l'essence, il faut aussi développer les moyens de transport alternatifs. "Il faut un effort majeur sur les petites gares et les transports en commun."

Jadot doit "prouver qu'il peut rassembler"

A quelques minutes du débat sur BFMTV, Philippe Corbé, chef du service politique, estime que Yannick Jadot doit "prouver qu'il peut rassembler" son camp.

"La dynamique, c'est Sandrine Rousseau. Yannick Jadot doit prouver qu'il peut rassembler le camp écolo", estime Philippe Corbé.

Le vote pour la primaire débute demain

Les deux candidats sont dans la dernière ligne droite. Le second tour pour cette primaire écologiste débute demain à 7 heures et s'achèvera mardi prochain. Le vote se passe en ligne.

Seuls les 122.670 personnes inscrites avant le premier tour pourront participer à ce second tour.

"Radicalité" contre "rassemblement"

Deux visions de l'écologie s'affrontent dans cette primaire écologiste. D'un côté Sandrine Rousseau, qui assume ses positions radicales, de l'autre Yannick Jadot, qui se voit en grand rassembleur des courants de la pensée verte.

Notre article complet ici.

Bonjour à tous !

Bienvenue dans ce live dédié à l'ultime débat entre Sandrine Rousseau et Yannick Jadot, les deux finalistes de la primaire écologiste.

François de La Taille