BFMTV

Municipales à Lyon: Collomb a eu un "bon entretien" avec Macron en marge du Fonds mondial

Emmanuel Macron et Gérard Collomb en septembre 2016.

Emmanuel Macron et Gérard Collomb en septembre 2016. - JEAN-PHILIPPE KSIAZEK - AFP

Gérard Collomb brigue depuis plusieurs mois l'investiture LaREM pour l'élection à la présidence de la métropole. Il aurait le soutien du chef de l'Etat.

Gérard Collomb, en attente d'une investiture de LREM pour 2020, reste toujours aussi proche du président Emmanuel Macron. Avant le dîner à l'occasion de la conférence du Fonds mondial contre les maladies infectieuses qui s'achève jeudi, le maire de Lyon et le chef de l'Etat se sont brièvement entretenus à l'Hôtel de Ville. "C'était un bon entretien", selon l'entourage du maire de Lyon.

Un peu plus tard, Gérard Collomb s'est à nouveau affiché au côté du chef de l'Etat. Il a déambulé avec Emmanuel Macron et le chanteur Bono dans les rues de Lyon après le dîner officiel à l'Hôtel de Ville. 

Collomb préféré à Kimelfeld

Gérard Collomb brigue en 2020 la présidence de la métropole de Lyon, qu'il avait laissée à David Kimelfeld en partant au gouvernement au printemps 2017. A son retour à l'automne 2018, le premier était redevenu maire sans reprendre la tête de l'agglomération et le second est devenu, depuis, son rival pour le scrutin de mars.

David Kimelfeld a demandé officiellement l'investiture LREM, contrairement à Gérard Collomb. Mais selon le quotidien Les Echos et d'autres médias, l'ex-ministre de l'Intérieur devrait être investi d'ici la fin du mois par le parti pour mener la campagne métropolitaine.

Selon les informations de franceinfo, l'attitude du président de la métropole - qui avait assuré sur notre antenne qu'il se présenterait quoi qu'il arrive - n'a pas du tout plu aux instances du parti. Le président de la République a donc choisi de trancher en faveur du maire de Lyon qui pourrait former un binôme avec la députée Anne Brugnera, candidate à la mairie. 

B.R. avec AFP