BFMTV

Chenva Tieu, déclaré inéligible, se retire de la primaire UMP à Paris

Chenva Tieu lors d'un débat entre les candidats à l'investiture de l'UMP pour les municipales de 2014 à Paris, le 14 mai dernier.

Chenva Tieu lors d'un débat entre les candidats à l'investiture de l'UMP pour les municipales de 2014 à Paris, le 14 mai dernier. - -

L'un des cinq candidats à l'investiture de l'UMP pour les municipales de 2014 à Paris a annoncé son retrait de la compétition, après avoir été déclaré inéligible pour un an par le Conseil constitutionnel.

Un de moins dans la compétition. Chenva Tieu, candidat à la primaire UMP à Paris, a annoncé vendredi son retrait après avoir été déclaré inéligible pour un an par le Conseil constitutionnel, en raison du rejet de son compte de campagne pour les législatives de 2012.

"Cette décision me retire ipso facto de la campagne des primaires de l'alternance à la mairie de Paris", constate Chenva Tieu dans un communiqué.

Le candidat ne pourra pas non plus conduire la liste de l'UMP dans le XIIIe arrondissement comme il le projetait.

Secrétaire national du principal parti d'opposition, Chenva Tieu était l'un des cinq rivaux se disputant l'investiture de l'UMP pour les municipales de mars 2014 dans la capitale (avec Pierre-Yves Bournazel, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Legaret, Franck Margain).

Paiements directs de certains frais

Il avait été candidat aux législatives de 2012 dans le Xe arrondissement. Mais son compte a été rejeté en janvier par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques, en raison notamment de paiements directs de certains frais, au lieu de passer par un mandataire financier.

"Eu égard, d'une part, au caractère substantiel de l'obligation méconnue, dont Chenva Tieu ne pouvait ignorer la portée, et, d'autre part au montant et à la part des dépenses ainsi acquittées, il y a lieu", en application du code électoral, "de prononcer l'inéligibilité de Chenva. Tieu à tout mandat pour une durée d'un an à compter de la date de la présente décision", a estimé le Conseil constitutionnel dans sa décision.

Chenva Tieu souligne dans son communiqué "qu'à aucun moment le Conseil constitutionnel ne met en doute (sa) probité ni l'honnêteté de (ses) comptes de campagne". "Ils ont été totalement transparents, chaque euro dépensé ayant été justifié".

À LIRE AUSSI:

>> Le Paris de Chenva Tieu, candidat à la primaire de Paris (UMP), Paris est à vous

>> Primaires UMP à Paris: prolongation du délai d'inscription

>> Notre dossier sur les élections municipales de 2014

M.R. et C.P. avec AFP