BFMTV

Législatives dans le Doubs: le PS l'emporte mais "ne pavoise pas"

Frédéric Barbier après sa victoire dans le Doubs, le 8 février 2015

Frédéric Barbier après sa victoire dans le Doubs, le 8 février 2015 - Sebastien Bozon - AFP

Le socialiste Frédéric Barbier a remporté de justesse ce dimanche l'élection législative partielle dans le Doubs face au FN. L'élection avait valeur de test électoral avant les élections départementales en mars.

L'élection s'est jouée dans un mouchoir de poche. Mais c'est finalement le socialiste Frédéric Barbier qui a remporté l'élection législative partielle du Doubs ce dimanche. Les résultats définitifs le donnent vainqueur avec 51,43% des voix, contre 48,57% pour son adversaire frontiste.

Cette victoire du candidat socialiste met un coup d'arrêt à une série noire pour le PS qui n'avait pas gagné une seule des 13 élections partielles organisées depuis le début du quinquennat de François Hollande. Au premier tour dimanche dernier, la candidate FN, 45 ans, était arrivée en tête avec 32,60% des voix, contre 28,85% à Frédéric Barbier.

"Je ne me réjouis pas, je ne pavoise pas; ce succès, je le dois aux forces républicaines", a déclaré à la presse Frédéric Barbier élu dans la 4e circonscription et qui occupera le siège de Pierre Moscovici laissé vacant.

"Cette élection peut être un tournant de ce quinquennat", a-t-il dit à l'issue du scrutin. "Il faut garder l'esprit d'union nationale autour des valeurs de la République", a-t-il ajouté.

Martial Bourquin, sénateur PS du Doubs et maire d'Audincourt a évoqué "un combat extrêmement serré avec une forte participation et un fort taux du FN. Mais au final nous avons une victoire de Frédéric Barbier".

Le FN se félicite tout de même

De son côté, la candidate frontiste a reconnu sa défaite.

"Nous finissons avec environ 49,1%. Les socialistes l'emportent d'une courte tête; c'est une grande satisfaction; même si on ne gagne pas ce soir, ça sent quand même la victoire", a déclaré Sophie Montel.

"Je pense que le PS a gagné d'un cheveu, mais c'est le FN qui est le grand vainqueur de l'élection", a renchéri Marine Le Pen. "Cette élection nous apporte beaucoup d'enseignements très prometteurs pour l'avenir: les consignes de l'UMP pas suivies par leurs électeurs, que ce soit appeler à s'abstenir ou à voter socialiste". "Le FN augmente son score de 25 points par rapport à 2012, le PS de 2", a analysé l'eurodéputée.

Florian Philippot, vice-président du FN, y a vu également un résultat "très médiocre" pour le PS et "un excellent score" de la candidate du Front national. "Le Premier ministre est venu deux fois, et le président de la République lui-même a parlé" de cette élection législative dans la 4ème circonscription du Doubs, a tenu à rappeler Florian Philippot.

Une élection érigée en test pour les départementales

Malgré un froid glacial et l'appel au vote blanc ou à l'abstention de l'UMP, la participation des électeurs de la 4e circonscription du Doubs était en hausse de plus de 9 points dimanche une heure avant la fermeture des bureaux de vote, à 43,49% contre 34,45% au 1er tour.

Cette partielle, organisée un mois après les attentats de Paris et destinée à pourvoir le siège laissé vacant dans la 4e circonscription par le socialiste Pierre Moscovici après son départ pour la Commission européenne, a été érigée en test par l'ensemble de la classe politique avant les prochaines départementales.
A. D. avec AFP